Maintien des Communales au 17 mai:Une décision en phase avec l’impératif constitutionnel

0
1961

Le mercredi 8 avril en fin de journée, les présidents des institutions ont décidé par visioconférence du maintien des Communales au 17 mai 2020 malgré la pandémie du Coronavirus. Cette décision assortie de mesures spéciales vise à respecter l’impératif constitutionnel, qui voudrait que les élections se tiennent à bonne date.

Les Communales du 17 mai 2020 auront bel et bien lieu le 17 mai malgré le Coronavirus. Ainsi en ont décidé les présidents d’institution le mercredi 8 avril 2020 pour respecter l’impératif constitutionnel. Cette décision n’a pas été prise ex nihilo. En effet, toutes les dispositions ont été prises pour la bonne tenue de ces élections. Au cours de la séance, le président de la Céna a d’ailleurs fait le point des diligences déjà accomplies dans la perspective desdites élections et surtout de la suite du processus. C’est suite au point fait par Emmanuel Tiando que les présidents d’institution ont tous marqué leur accord pour la poursuite du processus avec la prise de certaines mesures visant à garantir leur bonne organisation. Mais dans un contexte actuel, au regard des mesures de prévention du Covid-19 édictées par le gouvernement, comment organiser des élections ? Il faudra, repenser la campagne électorale qui doit être compatible avec les exigences de sécurité que requiert le contexte particulier de la pandémie du Coronavirus. C’est pourquoi, il est demandé aux partis politiques de préférer les propagandes par voies médiatiques au lieu des meetings politiques qui génèrent des regroupements. La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) définira les modalités pratiques. Toutes les radios et télévisions publiques et privées du pays seront mises à contribution. Des plages horaires y seront organisées, à la charge de l’Etat, pour permettre à tous les partis politiques prenant part au scrutin, de disposer du même temps d’antenne, pour s’adresser aux électeurs. Réussir une telle campagne est une étape. Il reste encore que le jour du scrutin, les dispositions soient prises pour garantir la sécurité sanitaire des populations. A ce propos, la Céna et les partis ont convenu que les mesures de protection sanitaire doivent être particulièrement observées le 17 mai 2020. Il s’agira notamment de faire observer la distance d’au moins un (1) mètre entre électeurs, de les doter, de même que les agents électoraux, de masques de protection, de mettre à disposition, sur les tables de vote, du gel hydro-alcoolique aux fins d’aseptisation des mains avant et après le vote. Dans le même ordre d’idées, la Céna est invitée à analyser la possibilité de disposer d’encre indélébile mélangée à de l’alcool sanitaire. Si toutes ces précautions sont observées, les élections se tiendront effectivement à la satisfaction des populations et, ce faisant, le gouvernement aurait relevé le défi de leur tenue en respect des normes démocratiques.

 

Une émanation du génie béninois

 

Toutes ces mesures prises ne sont rien d’autre que l’émanation du génie béninois qui permet de trouver des alternatives crédibles aux méthodes jusqu’ici éprouvées dans les élections. Sans la Commission électorale nationale autonome et les partis politiques qui ont usé de dialogue pour s’entendre sur le modus operandi de ces élections à venir, aucun consensus n’aura été possible. Au regard de tout ce qui précède, les populations n’ont aucune crainte à avoir puisque le chef de l’Etat aura un regard particulier sur le processus. Du coup, leur sécurité sanitaire sera garantie en mettant en avant la mise à disposition de masques le jour du vote, de solution hydro-alcoolique pour le lavage des mains, etc. Cette grande innovation dont vient de faire preuve le Bénin fera sans doute école dans la sous-région et dans le monde. Elle ne manquera d’être copiée par d’autres en cas de besoin pour une application dans leur pays. Le gouvernement, suite à l’accord entre la Céna et les partis politiques, va jouer sa partition en mettant les ressources nécessaires à disposition.

 

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here