Maîtrise des principales fonctionnalités des différents outils informatiques:L’Etat aguerrit ses agents

0
845

L’amélioration des performances de l’administration et des services aux usagers préoccupe le gouvernement. A cet effet, le Conseil des ministres réuni mercredi 19 août 2020 a décidé d’un programme de renforcement des capacités du personnel de l’administration publique dans le domaine du numérique. Ainsi, les ministres chargés du Travail et du Numérique ont-ils été instruits aux fins de prendre les dispositions utiles à cet effet.

Le gouvernement du président Patrice Talon poursuit ses réformes de mise en place de l’administration intelligente au Bénin. Pour ce faire, il entend préparer le personnel administratif à la révolution technologique à travers la maîtrise de l’outil informatique. Cette décision fait suite à une évaluation des aptitudes dudit personnel qui a eu lieu du 27 novembre 2019 au 7 février 2020. En effet, ladite évaluation a révélé que sur 1540 agents testés, 1538 soit 99,87% de l’effectif, ont obtenu un score en dessous du seuil exigé. Ces résultats reflètent le niveau insuffisant des personnes évaluées. A cet effet, l’Exécutif a jugé nécessaire d’assurer une mise à niveau pour les cadres concernés. Une initiative qui répond parfaitement aux exigences internationales en la matière, car selon les normes et standards applicables, le score minimum requis est de 75% pour être favorablement apprécié. Un taux qui correspond au niveau international homologué qui atteste que le candidat sait utiliser les principales fonctionnalités des différents outils informatiques tels que Word, Excel, Power Point, Outlook, Navigateur, ainsi que l’essentiel des fonctions de l’ordinateur. Pour rappel, c’est pour une bonne maîtrise du numérique dans l’administration publique que le Conseil des ministres du 9 octobre 2019 avait autorisé l’organisation de sessions de renforcement des compétences numériques des personnels de l’administration publique avec la signature d’un protocole d’accord avec un organisme réputé, dénommé International computer drivers licence (Icdl) Africa. A l’issue de l’évaluation, on comprend que l’administration publique béninoise est très loin du compte, car le score est totalement en dessous du seuil exigé. La décision de renforcer les capacités est donc pertinente. Très stratège, le gouvernement a vite perçu tôt le mal et s’est déjà engagé dans une politique de renforcement des capacités du personnel de l’Etat dans le domaine du numérique. Cela permettra à coup sûr d’améliorer les performances de l’administration et des services aux usagers.

 

Benjamin N. Douté

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here