Master Ked à propos de son single « Auto-auto »:«Le titre n’a rien à voir avec une Eglise»

0
271

A 29 ans, Abdul Keitchion (photo) s’est très tôt fait distingué dans l’arène du showbiz béninois grâce à son single  « Auto-auto ». Ingénieur de son et réalisateur de vidéo, il a su mettre son talent artistique au service de la population il parle ici de son morceau phare et de ses projets.

Le Matinal : Combien d’albums avez-vous à votre actif ?

 

Master Ked : Jusque-là, je n’ai pas encore un album. J’ai juste des singles. Les plus connus du public sont « Ma musique », « Dokpo-dokpo » et « Auto-auto ».

 

Revenons au single phare qui a fait découvrir Master ked, « Auto-auto ». Pourquoi ce titre ?

Rires…Je vous remercie pour cette question, car elle vient à point nommé. Je me rappelle que dès que nous avons lancé le single, il y a eu beaucoup de polémiques liées au titre. Les populations ont fait allusion à mon appartenance à l’église « auto-auto ». Mais en réalité, ce n’est pas le cas. Je n’avais pas cette idée à travers le single. Le titre n’a rien à voir avec cette église. Vous savez, dans le refrain du morceau, ce qui revient souvent est « Din tro lo lo ». Ce qui veut dire littéralement « tout de suite ». C’est donc la traduction qui donne « auto-auto ». Globalement, je veux signifier, à travers ma chanson, que de façon rapide, les situations vont s’améliorer. C’est un peu mon idée, mais les gens l’ont très tôt interprété autrement.

 

Les choses vont changer « auto-auto ». Est-ce une prière qui vous est personnellement destinée ou destinée à vos fans ?

C’est une prière destinée à tout le monde. Je suis un artiste et ma vision première est de chanter pour impacter toute le monde. Il est vrai que je chante pour moi, mais je le fais aussi pour les autres. Donc, si je fais une prière pour moi en tant qu’artiste, si tu écoutes mes morceaux, ils deviennent une prière pour toi aussi.

Votre carrière musicale semble être au bon point. Vous avez des projets sur le plan musical. Parlez-nous-en.

J’ai plein de projets en cours. D’ici à là, nous ferons sortir des featuring avec des artistes béninois. Juste après cela, nous allons lancer un nouveau single. Par ailleurs, avec mon staff, je prépare des prestations pour servir mes fans dans les périodes des fêtes de fin d’année.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Donnez-nous le nom du nouveau single.

Rires….. Je ne peux pas tout exposer sur la place publique.

 

Nous aurions appris que vous faites actuellement un featuring avec Sessimè. Qu’en dites-vous ?

Il faut dire que Sessimè aime bien mon single « Auto-auto ». J’ai eu l’occasion de la rencontrer et de prendre des conseils auprès d’elle. On a eu à faire des photos qui ont circulé sur les réseaux sociaux. Sûrement que les gens se font des idées. Toutefois, ça peut arriver qu’on fasse un featuring. Comme je vous l’ai dit, mes projets sont énormes et je ne compte pas tout dévoiler à travers votre canal.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Quelles sont vos relations avec les autres artistes?

Généralement, nous entretenons de très bonnes relations. Nous sommes dans le même  » showbiz ». On ne pourra pas s’envier. Les loups ne se mangent pas entre eux. J’aime tous ceux qui font de la bonne musique. Nous ferons aussi des featuring ensemble.

 

Lesquels vous inspirent ?

Pour vous dire vrai, je m’inspire des anciens artistes comme Nel Oliver, Sagbohan Danialou, Poly Rythmo… dans la nouvelle génération, j’aime tous ceux qui font de la bonne musique pour ne pas offenser des personnes.

 

Si vous avez  un bâton magique pour changer quelque chose dans le monde du showbiz béninois, que feriez-vous?

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Je vais œuvrer à mettre en place la Maison des artistes. Elle sera un système qui permettra la promotion et la valorisation des artistes de tous genres, sur le plan national qu’international. Vous savez, on constate aujourd’hui que les artistes abattent un énorme travail, mais ils n’ont pas le retour de leurs efforts. Egalement, nous ne sommes pas reconnus à l’international.

 

Êtes-vous mariés ?

Non, je ne le suis pas. Mais je suis père d’un garçon.

 

Votre mot de fin.

Je remercie le quotidien « Le Matinal » pour tout ce qu’il fait pour la culture béninoise. Je salue aussi toute la presse audiovisuelle et tous ceux qui ont œuvré pour que je sois ce que je suis aujourd’hui. Je fais un grand coucou à tous mes fans du Bénin sans oublier mon label de production « Label Zik Promo ».

 

Propos recueillis par Mohamed Yasser

Amoussa (Stag)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here