Mesures gouvernementales pour lutter contre le Coronavirus:François-Xavier Noumon et Théophile Dossou satisfaits

0
1756
La pandémie du Coronavirus qui frappe de plein fouet plusieurs pays depuis quelques semaines, était au cœur d’une émission spéciale hier mardi 17 mars 2020 sur la Chaîne de télévision privée E-télé. Elle a reçu comme invités Théophile Dossou, Secrétaire général de l’Unité Cnhu, et François-Xavier Noumon, chroniqueur. A cette occasion, ils se sont prononcés sur le premier cas de Coronavirus détecté au Bénin, les mesures prises par le gouvernement et la responsabilité des citoyens eux-mêmes à se protéger contre cette maladie.
Théophile Dossou, Secrétaire général de l’Unité du Cnhu et François-Xavier Noumon estiment que c’est la psychose qui a gagné la population béninoise depuis l’annonce du premier cas de coronavirus détecté au Bénin le lundi 16 mars 2020 et ce, malgré les règles  d’hygiènes prescrites par le gouvernement. Selon Théophile Dossou, c’est la panique générale qui s’observe depuis l’annonce de ce premier cas de Coronavirus. Les  Béninois ont commencé par prendre conscience.  Un avis partagé par François-Xavier Noumon qui pense que ce premier cas a le mérite de réveiller la population qui, en dépit des messages diffusés depuis quelques semaines, vit dans une certaine incrédulité. « Il y a comme un sentiment de légèreté face à cette pandémie qui dévaste un peu partout sur la planète. Ce cas a eu le mérite de réveiller un peu les masses et de faire comprendre aux uns et aux autres que c’est quelque chose de très sérieux. Nous sommes à l’ère de la mondialisation et même si les frontières sont fermées, nous ne sommes pas à l’abri qu’un cas du genre survienne. Au lendemain de la survenue de ce cas, nous sommes plus interpellés sur les dispositions à prendre », a-t-il expliqué.
Renforcement des mesures prises par le gouvernement
Les mesures prises par le gouvernement pour faire face à cette pandémie ont été également abordées par les invités de Romuald Hounhoui. Ils sont satisfaits de ces mesures ayant trait aux règles d’hygiènes à observer par la population. Cependant, ils souhaitent que le gouvernement, à travers le ministère de la santé, aille plus loin à travers des séances de sensibilisation dans les médias, à la mise à disposition du matériel de prévention tels que les caches nez, les masques, les solutions hydroalcooliques au niveau des chefs de quartier pour la distribution gratuite à la population. « Le ministre ne doit pas se lasser. Il doit mouiller davantage le maillot avec son équipe. Le premier cas a été détecté dans une grande ville. On peut détecter un second cas dans les campagnes, donc on ne sait pas comment cela va évoluer », a déclaré Théophile Dossou. François-Xavier Noumon, quant à lui,  a évoqué le rôle de la population elle-même. A l’en croire, en dépit des dispositions prises par le gouvernement, la population devrait se prendre en charge vis-à-vis des règles à respecter. « Aujourd’hui, c’est une discipline collective à avoir et si l’Etat peut contraindre quelque peu la collectivité que nous formons à aller dans ce sens, il devrait le faire parce qu’il y a toujours des téméraires qui malgré tout ce qu’on dit ne pensent qu’à eux », a-t-il conclu.
Léonce Adjévi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here