Métier d’enseignant:53656 aspirants évalués

0
661

Les candidats inscrits pour le test des aspirants au métier d’enseignant de la maternelle, du primaire et du secondaire général ont été évalués le samedi 13 juin 2020.

La 3ème phase du test complémentaire des aspirants au métier d’enseignant de la maternelle, du primaire et du secondaire général a démarré le samedi 13 juin 2020. Au total, 53656 aspirants ont composé dans 61 centres, soit 19 centres pour le compte du secondaire et 42 centres pour le primaire. Au niveau de la maternelle, on dénombre 1872 aspirants. Ils ont composé dans la matière « pédagogie appliquée ». Pour les 37248 inscrits au primaire ils ont été évalués dans les matières telles que : communication écrite et mathématiques. Quant aux 14536 aspirants au métier d’enseignant inscrits pour le compte du secondaire, ils ont planché en culture générale et dans une épreuve de spécialité selon la matière à enseigner. Ce test entre dans le cadre de la décision du Conseil des ministres qui a décidé de la constitution d’une base de données des aspirants aux métiers d’enseignants du primaire et du secondaire général. Cela, suite aux différents diagnostics réalisés sur le système éducatif béninois qui ont révélé un déficit quantitatif et qualitatif en personnel enseignant. Pour s’assurer du bon déroulement du test, le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo,  a effectué une descente dans les départements du Mono et du Couffo.

884 candidats ont composé à Lokossa

Les candidats à la troisième phase du test de recrutement complémentaire au métier d’enseignant dans le département du Mono, ont composé samedi 13 juin 2020. Au centre du Ceg 1 Lokossa, ce sont les candidats de la maternelle et du primaire qui ont affronté les épreuves dudit test. Répartis dans 33 salles, ils sont 85 sur 108 inscrits pour la maternelle à composer en pédagogie pratique. Pour le primaire, les 799 candidats présents sur 883 attendus ont été évalués en communication écrite et en mathématiques. Selon le chef centre, Blaise Montcho, en dehors de quelques absents dans le rang des candidats, tout s’est bien déroulé. Toutefois, a-t-il précisé, « certains candidats qui devraient composer au centre de Houéyogbé ont été classés à Lokossa et vice versa ».

 

Gaétan Nato (Correspondant/Mono-Couffo)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here