Meurtre à Akpro-Missérété:Le présumé assassin arrêté

0
3587




Un réseau de criminels vient d’être démantelé à Akpro-Missérété. Les enquêtes ont permis d’arrêter le présumé meurtrier de la dame dont le corps sans vie a été découvert la semaine dernière dans une palmeraie à Agondozoun.



L’opération ayant permis d’arrêter la bande de présumés criminels a été menée dans la nuit de samedi à dimanche par le maire Michel Bahou avec les forces de sécurité publique. Ils ont pu arrêter le charlatan Hounon Kpèssè de son vrai nom Victorin Avagbo, originaire de Porto-Novo et quelques complices.

Selon les informations, la bande opère avec quatre femmes.

Plusieurs objets ont été saisis au domicile du féticheur : cheveux de femmes, organes humains, pagne et perles de la dame assassinée, matelas imbibé de sang et même de chanvre indien. Tout porte à croire que cette bande s’adonne à des sacrifices humains et rituels.
L’alerte ayant conduit à l’arrestation du principal accusé a été donnée par une fillette de 12 ans qu’il aurait enlevée et violé avant de la conduire au lieu du sacrifice dans la brousse.Mais la fillette a réussi à s’enfuir en pleine nuit. Alertées, les populations ont pu localiser le domicile du féticheur Hounon Kpèssè. Ce qui a conduit les enquêteurs à l’arrêter avec trois dames complices. Ils tous gardés à brigade en attendant d’être présentés au procureur de la République.

Les enquêtes se poursuivent.

La bande est accusée d’avoir assassiné une femme le 3 février dernier à Agondozoun. Le corps sans vie de la dame a été retrouvé attaché à une palmeraie au milieu de la brousse. Des parties intimes de son corps ont été amputées, selon des témoins.
D. M.

LAISSER UN COMMENTAIRE