Mise en place de la plateforme SmartGouv:L’ère d’une administration intelligente s’ouvre

0
643

Le gouvernement continue d’opérer des réformes pour une administration performante. Le dernier acte en date est la mise en place de la plateforme nationale d’interopérabilité (SmartGouv). Au cours du conclave hebdomadaire du Conseil des ministres hier, mercredi 18 mars 2020, les règles de la gestion et de l’utilisation de cette plateforme ont été établies.

Le Bénin se rapproche, de jour en jour, de l’administration intelligente. Les règles de gestion et d’utilisation de la plateforme nationale d’interopérabilité (SmartGouv) viennent d’être éditées. Un décret mettant en place les structures de sa gouvernance a été pris en Conseil des ministres dans le but d’enclencher la réalisation de la phase opérationnelle dudit dispositif. En effet, suite logique des réformes en cours dans le secteur du numérique, la plateforme SmartGouv s’inscrit dans la définition d’un cadre réglementaire pour l’avènement d’une administration intelligente. Elle consiste en l’intégration d’un ensemble de technologies visant à garantir des échanges sécurisés de données entre différentes sources. Le cadre d’interopérabilité est, quant à lui, constitué d’un ensemble de principes, de lignes directrices ainsi que de recommandations visant à encadrer juridiquement la coopération entre structures de l’administration publique et à sécuriser les échanges entre elles.

De façon spécifique, un tel dispositif favorise le partage et la réutilisation des informations auprès des structures de l’administration publique pour accroître son efficacité et réduire les coûts aux usagers. Il entérine l’amélioration de la qualité des services fournis à ceux-ci par la mise en cohérence des services dématérialisés, la pérennisation des systèmes d’information publics par l’emploi des normes et standards internationaux, la maîtrise et la réduction des coûts liés au développement et à la maintenance de solutions. Le gouvernement Talon, en franchissant ce pas, instaure non seulement une modernité dans la gestion des données et des informations dans l’administration, mais aussi et surtout rend la vie facile aux Béninois en leur offrant la célérité, donc le gain de temps, la réduction du coût et l’amélioration de la qualité des services dématérialisés.

C’est aussi une manière moderne et scientifique pour lui de lutter contre la corruption et le rançonnement dans l’administration publique. Il faut donc se réjouir de ce que le bout du tunnel n’est plus loin pour les Béninois confrontés à faire plusieurs demandes des mêmes pièces pour diverses structures de la même administration publique, avec tout ce que cela induit comme risques divers. L’ère de partage et du support collectif des coûts d’implémentation et de maintenance des innovations et solutions s’ouvre ainsi avec SmartGouv.

 

Joël Samson Bossou

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here