Mission d’évaluation du Fmi au Bénin:La croissance économique passe à 6.7%

0
3369

Les indicateurs de performance du Bénin pour l’année 2019 ont été révélés par le Fonds monétaire international (Fmi) au terme de la quatrième revue du programme de l’Institution. Il ressort du point de presse donné le lundi 6 mai 2019 à Cotonou par le chef de mission du Fmi, Luc Eyraud et le ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, que le taux de croissance économique pour l’année 2019 est de 6,7%.

Les indicateurs de performances économiques du Bénin pour l’année 2019 sont satisfaisants. C’est ce qu’a indiqué le Chef de mission du Fmi au Bénin, Luc Eyraud, au cours d’un point presse organisé à la fin de sa mission. Après une analyse globale de l’économie béninoise selon la 4ème de l’Institution, il est entendu une croissance économique de 6,7%. Ce taux classe le Bénin 4ème économie la plus dynamique de l’Afrique avec une bonne politique d’endettement. Cette prévision est tirée d’une part de l’activité agricole et celle du Port autonome de Cotonou. D’autre part, elle se justifie grâce à une gestion très prudente des finances publiques, le déficit s’est stabilisé à 4% du Pib en 2018 alors qu’on s’attendait à un déficit beaucoup plus élevé de 4,7%. Selon le chef de mission du Fmi, cette croissance est soutenue par différents éléments comme la reprise des activités portuaires et la forte production agricole. D’après les indicateurs du Fmi, le potentiel de croissance du Bénin dans le moyen terme devra être élevé en comparaison aux autres pays de l’Afrique Subsaharienne. Pour ce faire, des recommandations ont été faites au gouvernement béninois.Il s’agit pour l’Exécutif de réaliser ses projets de réforme économique et en particulier, poursuivre la modernisation du secteur agricole,de soutenirle secteur industriel et le développement de nouveaux secteurs. Donc,c’est au vu des indicateurs de performance et des recommandations que le Fmi a,à juste titre, prévu une croissance de 6.7% pour l’année 2019. Pour sa part, Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des finances, a fait remarquer que ces indicateurs soulignés par le Fmi résultent du pragmatisme et de la rigueur du gouvernement. « C’est également la preuve que le Bénin est crédible dans ses prévisions », a-t-il déclaré. Pour lui, le gouvernement compte poursuivre ses actions de développement pour accélérer davantage le rythme de création de richesse. Cela, dans le but de maintenir le Bénin à la première place des pays créateurs de richesse de l’espace Uemoa. Par ailleurs, il a laissé entendre que grâce à la gouvernance économique du pays, le Bénin a retrouvé le rang des Nations crédibles depuis 2016. Des perspectives s’annoncent encore bonnes pour l’économie béninoise.

 

Donald Kévin

Gayet (Coll)

 

Mention honorable pour le Bénin

 

La mission du Fonds monétaire international (Fmi) en visite de travail au Bénin, depuis quelques jours, pour faire une analyse globale de l’économie béninoise conformément à l’article 4 de la revue de cette institution financière, a livré les résultats de ses travaux hier à Cotonou. C’était au cours d’un point de presse conjoint animé par Luc Eyraud, chef de la mission du Fmi au Bénin et Romuald Wadagni, ministre de l’économie et des finances. Au terme des deux semaines de la visite de travail, le Chef de la délégation a indiqué que la performance économique du Bénin est satisfaisante. Une performance qui a amené le Fmi à revoir à 6,7% le taux de croissance économique du Bénin pour le compte de cette année. D’après les analyses de la mission, ce taux, le plus élevé en Afrique subsaharienne a été possible grâce, en partie, à la lutte contre la fraude fiscale et surtout aux réformes engagées dans les secteurs portuaire et agricole par le gouvernement. Pour maintenir le cap, les experts du Fmi ont souhaité que le gouvernement poursuive ses projets de modernisation du secteur agricole contenus dans le programme d’actions du gouvernement tout en développant aussi de nouveaux secteurs porteurs tels le tourisme et l’économie numérique. Selon Romuald Wadagni, les conclusions des travaux de cette mission prouvent que la gestion économique du pays est bonne. « Nous avons surtout la preuve que le Bénin a retrouvé le rang des pays crédibles depuis 2016 », s’est, enfin, réjoui l’argentier national.

 

Faradj Ali Yarou (Stg)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here