Modernisation des marchés:50 milliards de francs Cfa débloqués

0
1944

Projet phare du gouvernement, la construction de cinq marchés régionaux et six marchés urbains prendra corps bientôt. Ainsi en a décidé le Conseil des ministres en sa séance d’hier mercredi 27 novembre 2019. Au cours de ce conclave, l’Exécutif a autorisé la contractualisation pour le démarrage des travaux.

Houègbo, Azovè, Glazoué, Natitingou et Pahou sont les localités retenues par le gouvernement pour abriter les 5 marchés régionaux. Les travaux de construction de ces infrastructures marchandes seront respectivement exécutés par les groupements Sogei-Scacu, Dyjesck-Vico, puis avec Fadil Sa, Omn et Cerab Tp. Le coût de réalisation est estimé à 20.312.820.777 de francs Cfa Ttc. Concernant les 6 marchés urbains, ce sont les villes d’Ahouangbo, de Ouando, de Cococodji, de Houndjro, de Guèma et de Djougou qui ont été sélectionnées. D’un coût global de 31.083.635.545 de francs Cfa Ttc, les travaux de construction sont confiés à l’entreprise Getran Sa. C’est donc une réponse du président Talon au cri de cœur et de déses-poir des usagers qui déplorent l’état de ces marchés et les mauvaises conditions d’assainissement et autres qui y règnent. La décision de contractualisation pour la construction de ces marchés résulte de l’appel d’offres international lancé le 24 avril 2019, en vue de la construction de 20 marchés modernes. Cet appel d’offres a abouti à l’adjudication du lot 1 constitué de 9 marchés de la ville de Cotonou alors que les deux autres lots ont été déclarés infructueux. C’est ce qui justifie, en effet, la présente option du gouverne-ment qui, prenant acte de ce résultat, a autorisé la contractualisation en vue de la construction de ces 11 marchés pour un coût global de 51.396.456.322 de francs Cfa Ttc.

Un pan du Pag concrétisé

 

En effet, ce projet de construction des 20 marchés modernes fait partie des projets phares du Pag. Il relève du souci du président Patrice Talon de moderniser les équipements marchands dans nos Communes afin d’offrir de meilleures conditions à leurs usagers. La réalisation de ce projet est un grand coup de pouce aux Communes et aux municipalités dans l’aménagement et le développement d’équipements marchands modernes. Dans les localités concernées et qui bénéficient du projet Asphaltage et autres infrastructures routières, on commence à percevoir la pertinence de ces projets structurants et intégrateurs. C’est dire que le gouvernement a une vision claire et un grand dessein pour le pays. La réalisation de ce projet est un investissement important de plus de 50 milliards de francs Cfa pour inscrire 20 marchés du pays dans la modernité et redonner de la dignité à leurs usagers (commerçants et clients). Ces 11 marchés s’ajoutent aux 9 de Cotonou dont l’adjudication a été déjà prononcée et les travaux commenceront sous peu. Le Pag se concrétise ainsi et avance dans sa réalisation. Ces différents chantiers constituent des opportunités de milliers d’emplois pour les Béninois et le développement d’activités connexes génératrices de revenus.

 

O. I. A

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here