Montée des eaux dans les bassins des fleuves du Niger et de l’Ouémé:Le Dg Anpc sonne la mobilisation générale

0
1071

Le niveau d’eau dans les bassins des fleuves du Niger et de l’Ouémé inquiète. Cette situation présente des risques de catastrophe élevés pour les populations des localités de Zagnanado, Zogbodomey, Bonou, Ouinhi, Adjohoun, Malanville et Karimama. Pour une intervention rapide à la taille d’éventuelle catastrophe, le directeur de l’Agence nationale de protection civile, Aristide Dagou, invite les maires des Communes concernées à faire réunir sans délai, les plateformes communales de Réduction des risques de catastrophe (Rrc) pour la prise de mesures appropriées et urgentes, notamment l’évacuation à titre préventif des populations vers les centres d’accueil afin d’éviter le pire.

 

Maxime Ahissou (Stag)

Cotonou, le 27/08/2019

A

Messieurs les maires des communes de :

-Adjohoun ;                                                                                                                          -Bonou ;                                                                                                                                 -Karimama ;                                                                                                                           -Malanville ;

-Ouinhi ;                                                                                                                                     -Zagnanado;

-Zogbodomey ;

Objet : réduction des risques de catastrophe liés à la montée des eaux dans les bassins des fleuves Niger et de la vallée de l’Ouémé.

 

Le mardi 28 août 2019, la cellule interinstitutionnelle de prévision et d’alerte du projet Sap-Bénin nous a informé d’une situation d’alerte rouge sur la basse Vallée de l’Ouémé. En effet, les niveaux d’eau relevés ce jour se présentent comme suit :

– Sur le fleuve de Ouémé : 881 cm à Zagnanado, 739 cm à Bonou et 440 à Adjohoun.

– Sur le fleuve Niger : 802 cm à Malanville

Ainsi, le seuil d’alerte est passé au rouge au voisinage de  Zagnanado et demeure orange sur le bassin du Niger à Malanville ainsi que dans les voisinages d’Adjohoun et de Bonou. Une telle situation présente des risques  élevés de catastrophe pour les localités de Zagnanado, Bonou, Ouinhi, Adjohoun, Malanville et Karimama.

Pour les trois (03) prochains jours, il est  prévu une tendance à la hausse du niveau d’eau dans les deux bassins.

En conséquence, je vous prie de bien vouloir faire réunir sans délai les plateformes communales de Réduction des risques de catastrophe (Rrc) pour prendre les mesures appropriées notamment l’évacuation à titre préventif vers les centres d’accueil.

 

Le  Directeur général

 

Aristide  Dagou

 

Commissaire divisionnaire police

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here