Montée vertigineuse des cas confirmés du Covid-19:Les Béninois doivent redoubler de vigilance ( 43 nouveaux cas, 19 guérisons en 24 heures )

0
993

Tout s’effondre. L’horizon s’obscurcit pour les gendarmes sanitaires au front. La crise du Coronavirus prend une allure inquiétante. Bientôt 1000 cas confirmés et des malades qui se battent contre la mort. Avec les récents enterrements successifs de personnes décédées du virus et les chiffres qui explosent dans la zone de l’ancien cordon sanitaire, il y a urgence.

Le Bénin est en état d’alerte maximale et si rien n’est fait, l’hécatombe n’est pas loin. Il ne s’agit pas d’un tableau noir pour faire peur, la réalité est devant nos yeux. Le Bénin est cerné par la crise, le système sanitaire ploie douloureusement. Le film qui se déroule sous nos yeux dans l’indifférence patente des compatriotes est préoccupant. Avec le nombre de cas positifs et l’importance du pourcentage dans la zone de l’ancien cordon sanitaire, on peut désormais être convaincu que dans chaque quartier de ville du cordon ou dans chaque village, il y a au moins un malade qui rôde. Il n’y a plus vraiment à se faire des films, le Coronavirus est désormais partout. Il a cerné Cotonou et environs, il a mis le pied sur Porto-Novo et est en train de faire le lit dans l’Atlantique. Il est autour de nous et pourquoi pas il est chez nous. Si tous les cas positifs de Cotonou allaient se dévoiler il est évident qu’on en trouverait même dans les maisons. Beaucoup continuent de penser que le Covid-19 est loin mais en réalité il est tout aussi proche. La sociologie du Bénin étant assez complexe, il est difficile pour les personnes connaissant leur statut et vivant avec le virus de se dévoiler. Tous ces malades asymptomatiques qui suivent le traitement à domicile sont dans les communautés. Ceux parmi eux qui sont respectueux des mesures s’isolent et préservent la santé des autres. Ceux qui ne le font pas continuent de contaminer en silence tout ce beau monde non encore identifié. Le plus préoccupant, c’est la grande majorité de sujets positifs qui ne connaissent pas encore leur statut et qui répandent en silence le virus partout où ils se trouvent bravant allègrement les gestes barrières. Ce qui s’annonce est préoccupant. Le danger est à la porte et si rien n’est fait le tableau risque de s’alourdir. En réalité, ce qui taraude à plus d’un titre, c’est le décompte macabre imparable que l’indifférence et l’insouciance collective pourra générer. Les pertes en vies humaines qui se notent actuellement le sont du fait de la santé fragile des personnes qui sont référées dans les hôpitaux. Celles-ci souffrant d’affections diverses à savoir l’hypertension, le diabète, la drépanocytose sombrent face à la maladie. Elles sont encore récupérables quand elles sont admises tôt dans les centres de prise en charge. Mais quand elles arrivent tardivement, la mort est inévitable. Parmi les cas de décès enregistrés, il y en a qui sont décédées juste après que le diagnostic soit posé. Le drame du Covid-19 guette tous les Béninois. Il est menaçant et si rien n’est fait il emportera bon nombre de compatriotes.

 

Urgence d’une conscience collective

 

Tout se brave même les interdits. Le Covid-19 n’émeut pas grand nombre. Le masque est dans la poche, au cou ou noué au pagne. Il étouffe certains, encombre d’autres bref les arguties se multiplient pour justifier un contournement de mesures essentielles à la vie. La mort ne fait plus peur, la menace du Covid-19 laisse indifférent. Ce comportement désinvolte laisse libre court à des excès. Les fêtent s’organisent tous les week-ends, les bars sont bondés, les bus aussi. Les gens se font plaisir dans une pagaille impressionnante. Cette image anime le quotidien des Béninois, dérange la sensibilité des défenseurs des mesures barrières mais le pire, c’est qu’elle explose les compteurs. Les chiffres grimpent à un rythme très soutenu et sombrent toute espérance. Il est plus qu’urgent d’appeler chacun et tous à prendre conscience du danger qui guette le Bénin. Il est essentiel pour chaque citoyen d’être un agent engagé au service du changement de comportement. Le devoir appelle chacun pour aider à inverser la tendance et aider à retrouver une vie sereine. Le Bénin a le droit de sauver ses fils et filles du Coronavirus. Ceci passe par une prise de conscience de chacun et de tous.

 

Abdourhamane Touré

 

 

43 nouveaux cas, 19 guérisons en 24 heures

Le nombre de personnes atteintes du Covid-19 est désormais de 850 au Bénin. En 24 heures, le pays a enregistré 43 nouveaux cas confirmés. Ainsi à la date du 22 juin, sur 18377 dépistages Pcr et 36276 Tdr réalisés, le tableau sanitaire présente un total de 850 cas confirmés, avec 565 personnes sous traitement, 272 personnes guéries (19 guérisons en 24heures) et 13 décès.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here