Mutation au ministère des Affaires étrangères:Des recommandations pour la nouvelle carte diplomatique

0
960

Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a initié un séminaire de réflexion des 18 et 19 juin 2020, sur les mutations en cours dans le département. Cette rencontre a accouché de plusieurs propositions.

A l’issue de cet atelier d’échanges et de réflexion sur les mutations en cours au ministère des Affaires étrangères, les participants ont formulé plusieurs recommandations. Ils ont souhaité la définition des juridictions des pôles régionaux, la définition du format des pôles régionaux en privilégiant le renforcement du personnel, en qualité et en nombre suffisant, compte tenu de l’accroissement prévisible du volume des activités. « Il faut penser à allouer un budget opérationnel aux missions diplomatiques ou aux ambassadeurs non-résidents et proposer un mécanisme adapté pour le financement des activités des ambassadeurs non-résidents », ont-ils proposé dans la synthèse. Ils ont, par ailleurs, demandé l’élaboration d’une définition des priorités dans les relations avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux et l’identification des partenaires et les intérêts stratégiques du Bénin. Dans la lecture de la synthèse des travaux des ambassadeurs, ceux-ci ont entre autres, recommandé la clarification de « la chaîne de responsabilité dans la gestion des dossiers, créer de nouvelles charges de consul honoraire et définir les nouvelles conditions d’exercice des fonctions des consuls honoraires, à savoir leur définir un nouveau cahier de charges. » L’Etat doit également octroyer, dans la mesure du possible, une allocation pour le fonctionnement administratif des consuls honoraires.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here