Naissance du bloc Républicain : Le discours d’ouverture du ministre Abdoulaye Bio Tchané

0
1674

Le Bloc Républicain a tenu ce samedi 08 décembre 2018 son congrès constitutif à la place Bio Guéra à Parakou. C’est le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané qui a procédé à l’ouverture du congrès. Lire ci-dessous l’intégralité de son discours.

Monsieur le Vice-Président de l’Assemblée Nationale,

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,

Honorables députés à l’Assemblée nationale,

Madame et Messieurs les Préfets,

Monsieur le Maire de la ville de Parakou,

Mesdames et Messieurs les élus municipaux, communaux et locaux,

Mesdames et Messieurs les membres fondateurs du Bloc Républicain,

Majestés Rois, têtes couronnées, chefs de cultes, chefs de religions, chefs traditionnels,

Militantes et Militants du Bloc Républicain,

Mesdames et Messieurs de la presse,

Mesdames et messieurs,

Chers camarades congressistes,

Distingués invités,

Chers amis,

Je veux, avant tout propos, dire notre profonde gratitude à tous nos amis politiques venus nombreux, pour nous soutenir ce jour à Parakou. Je salue en particulier, nos amis de l’Union Progressiste qui nous ont fait l’honneur de nous inviter à leur congrès le week-end dernier à Cotonou.

Je m’en voudrais de ne pas exprimer ma profonde gratitude à la population de Parakou et à ses autorités. Depuis hier que je suis sur cette terre, j’ai eu droit, comme d’habitude, à un accueil très chaleureux et à une attention toute fraternelle. Je ne doute pas que chacun de vous a bénéficié de la même hospitalité qui caractérise cette population.

Mesdames et Messieurs

L’histoire de notre pays le Bénin est riche en épopées glorieuses et parfois douloureuses que nous avons toujours pu changer à notre avantage. Si notre histoire contemporaine est construite autour de grands Rois restés attachés à la défense de la terre de leurs aïeux, celle moderne retient entre autres de nous les qualités de quartier latin de l’Afrique ou de précurseur du renouveau démocratique en Afrique. Fiers de ce passé et de ces empreintes indélébiles, nous sommes davantage conscients du rôle que notre génération et celle de demain, avons à jouer dans la consolidation des acquis et la perpétuation de cet héritage.

Camarades Congressistes,

Chers amis,

Permettez-moi de rendre un vibrant hommage à ces vaillants Rois de qui nous tenons ce qui constitue aujourd’hui notre République ainsi que l’envie et la détermination de la protéger et de la rendre prospère. Je veux saluer ces grands noms et héros de notre histoire, dont les exploits restent encore vivaces dans nos esprits : Béhanzin, Bio Guéra et Kaba qui au prix de leur vie et au préjudice de leurs honneurs ont défendu la terre de nos aïeux : nos territoires. Nous tenir ici à la place Bio Guéra, qui porte un nom si évocateur, est une illustration de la profondeur de notre engagement fait de générosité, d’abnégation et de patriotisme.

Je veux aussi saluer ces héros des temps modernes, acteurs de la conférence nationale des forces vives de la nation, pierre angulaire du Bénin d’aujourd’hui. Ils se sont battus pour que la République reste debout, pour que le peuple soit souverain et retrouve sa dignité. Et ici à Parakou, je veux saluer la mémoire de Abdoulaye ISSA, un autre patriote combattant. C’est à leur honneur à tous, et en ce jour mémorable, nous leur sommes reconnaissants. Notre responsabilité est de poursuivre le travail commencé. C’est pour cela aussi, que je veux vous saluer tous, héros des temps modernes réunis ici, bâtisseurs d’aujourd’hui et de demain, mobilisés ce matin, sur cette Place Bio Guéra pour célébrer la République, l’Unité Nationale. Croyez-moi, chacun ici pourra dire dans quelques années, j’étais à la place Bio Guéra, le 8 décembre 2018.

Chers amis,

Mesdames et Messieurs,

Depuis l’historique Conférence nationale des forces vives de la nation de février 1990, jamais une vague de changement n’a suscité autant d’engouement, autant de travail, autant de sacrifice que la réforme du système partisan instaurée par la loi numéro 2018 23 du 17 Septembre 2018 portant Charte des partis politiques et la loi 2018-31, portant code électoral en République du Bénin.

En effet, que de péripéties traversées, que d’écueils surmontés, que d’obstacles franchis pour arriver à ce moment historique qui consacre ici à Parakou, la naissance de notre parti, le Bloc Républicain !

C’est le lieu pour moi de remercier chacune et chacun de vous pour tous les efforts fournis et les sacrifices consentis, les concessions faites pour aboutir au consensus qui cimente le résultat que nous présentons à la Nation ce jour. Je pense en particulier à chaque président de parti politique, d’alliances de partis politiques, de mouvement ainsi qu’à vos divers organes de décision. Je tiens surtout à remercier sincèrement et chaleureusement le Chef de l’Etat, le Président Patrice TALON, dont le leadership éclairé, a été déterminant dans l’aboutissement du processus de réforme du système partisan, et de création de notre parti.

L’une des ambitions affichées par la réforme de notre système partisan est d’opérer une profonde transformation visant à rationaliser le nombre de partis politiques à les consolider et à faciliter de ce fait une visibilité et une lecture de l’exercice du jeu démocratique. Forts de cette compréhension, nous nous sommes évertués à trouver le meilleur moyen pour mutualiser nos efforts, nos forces et nos arguments afin de nous mettre ensemble pour créer des partis politiques plus grands, plus forts et largement représentatifs.

C’est dans ce contexte que nous tous ici présents avons décidé de nous mettre ensemble pour créer le Bloc Républicain que nous portons sur les fonts baptismaux ce jour, samedi 8 décembre 2018.

Mesdames et Messieurs,

Nous sommes 80 partis et une centaine de mouvements politiques, à fusionner pour constituer le Bloc Républicain, un parti d’idéologie libérale. Mais ce libéralisme se veut profondément enraciné dans nos valeurs culturelles empreinte d’humanisme.

Notre conception de Républicain, est celle qui exalte la compétition, l’excellence, et la juste rétribution de l’effort de chacun.

La conception de la Nation, de la société et de l’Etat que nous prônons au sein du Bloc Républicain repose sur des principes clairs.

Adhérer au Bloc Républicain, c’est faire le choix d’un régime politique de démocratie pluraliste respectant l’Etat de droit et les droits de la personne humaine.

Adhérer au Bloc Républicain, c’est opter pour une volonté de paix et de concorde nationale prenant en compte notre histoire et la culture du peuple dans sa diversité.

Adhérer au Bloc Républicain, c’est contribuer à l’avènement d’un système économique de libre entreprise dans lequel l’Etat joue un rôle d’incitateur, de régulateur et de contrôleur. C’est dire que l’Etat doit développer une économie organisée rationnellement, assainie grâce à la lutte contre la corruption et l’impunité, respectueuse de l’environnement et assurant un développement harmonieux et durable !

Adhérer au Bloc Républicain enfin, c’est être déterminé à défendre la Patrie et à vaincre face à tous les défis qui se posent à la Nation.

Tous ces principes se retrouvent dans notre logo qui présente sur fond vert, la carte du Bénin et un Cheval blanc cabré, symbole de compétition, de détermination, de victoire et de prestige.

Hasard ? Signe de destin ? c’est ici à Parakou, la cité du Cheval que nous avons tous décidé de tenir notre Congrès !

Mesdames et Messieurs,

Je veux dire aujourd’hui, et sans équivoque, que le Parti Républicain est un parti résolument tourné vers l’avenir ! C’est dire que nous prenons toute la mesure des défis de notre temps et qu’il s’impose à nous d’œuvrer à la mise en œuvre des solutions et mécanismes innovants permettant de les relever. Vous convenez avec moi que qui parle de défis contemporains, parle de l’avenir de la Jeunesse béninoise et de la nécessité de lui donner les moyens de prendre en main son destin, dans un monde de plus en plus globalisé et compétitif.

Chers congressistes,

Vous êtes délégués par vos différentes formations politiques pour poser un acte historique, conséquence de notre engagement pris d’accompagner le Chef de l’Etat, son excellence le Président Patrice TALON dans la mise en œuvre de son Programme d’Actions. Je sais que vous êtes venus de partout : des 77 communes du Bénin et de nombreux pays de la diaspora, en affirmant votre volonté de créer et de militer au sein du Bloc Républicain.

Je n’ai aucun doute sur ce que nous pouvons faire ensemble. Ceci me semble si évident que les rappeler serait courir le risque d’une répétition. Mais permettez-moi d’insister sur le fait que les adhérents au Bloc Républicain apportent à la réforme du système partisan un soutien sincère, honnête et durable.

Chers congressistes

C’est un euphémisme que de dire que le défi est grand et les ambitions légitimes. Nous ne devons pas considérer le résultat de la création de notre parti comme une fin en soi. Bien au contraire, c’est le début d’une marche, aux côtés du Chef de l’Etat, le Président de la République Patrice TALON. Mieux, si nous réussissons ce dont je ne doute pas nous nous donnerons enfin les moyens de mettre le politique au service du développement économique de notre pays.

Congressistes du Bloc Républicain, Sachez-le, Notre congrès constitutif consacre la levée d’un jour nouveau, d’une aube nouvelle, l’écriture d’un nouveau chapitre de notre histoire politique.

C’est pourquoi je suis particulièrement heureux de l’avènement de ce jour. Je formule le vœu que les ambitions qu’affiche cette réforme et avec laquelle nous nous mettons en conformité ce jour soient réalisées pour le bonheur de nous tous.

Ceci reste encore un vu, une ambition que nous devons expressément matérialiser. C’est pourquoi je nous invite, lors des travaux qui vont démarrer dans un instant, à adopter les décisions, résolutions et recommandations qui iront dans le sens d’asseoir les bases d’un parti Républicain fort et durable au service de la Nation.

J’ai la certitude que les conclusions de vos travaux, permettront au Bloc Républicain de travailler inlassablement afin que dès le soir des prochaines élections législatives, nous envoyions un message fort à tout le peuple béninois.

Ce message est celui de l’espoir de la possibilité de notre victoire sur la fatalité. C’est le message de la chance que le Bénin tient avec le Bloc Républicain.

Ce sera enfin le message d’appel aux autres compatriotes, à toutes les forces vives de la nation que c’est ici et maintenant que le développement du Bénin commence.

Chers Congressistes,

Mesdames et Messieurs,

Je veux formuler le vu que nos travaux se déroulent dans une bonne ambiance et que l’intérêt supérieur de la nation guide nos aspirations et nos prises de position.

Je demeure dans tous les cas, rassuré que tel sera le cas lorsque je me réfère à l’ambiance globale qui a prévalu entre nous depuis le début de cette aventure. La réussite et l’éclat de la présente cérémonie à laquelle nous assistons depuis ce matin me conforte aussi dans ma conviction. C’est le lieu de présenter mes chaleureuses félicitations à tout le comité d’organisation et à son président, notre Maire Charles TOKO. Je n’oublie pas le Comité Spécial de Préparation, véritable cheville ouvrière de la naissance du Bloc Républicain.

Mes remerciements vont aussi à vous tous congressistes et divers invités à divers niveaux pour avoir répondu aussi nombreux à notre appel.

Vive le Bloc Républicain !

Vive la démocratie !

Vive le Benin!

Je vous remercie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here