Natitingou et Parakou:Les centrales électriques réhabilitées mises en service

0
1589
Ein Hochspannungsmasten für Strom vor blauem Himmel und Sonnenstrahlen

Après Porto-Novo où le ministre de l’Energie a mis en service la centrale électrique de Houinmè, c’est au tour de celles de Parakou et de Natitingou de cracher leurs mégawatts. L’acte symbolique a été posé, les jeudi 31 janvier et vendredi 1er février 2019 par le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou.

Autrefois un musée avec des moyens de production à l’arrêt, la centrale électrique de Wartsila a fait peau neuve et vomit ses mégawatts pour le bonheur des populations de Parakou et environs. Au total, la centrale, entièrement réhabilitée par le président Patrice Talon, a une puissance de 12 mégawatts. Elle vient donc renforcer la capacité énergétique du pays. Selon le coordonnateur du projet de réhabilitation des centrales de la Sbee, ce sont six groupes électrogènes sur sept qui sont à nouveau fonctionnels. Remerciant le Chef de l’Etat pour avoir redonner vie à cette infrastructure, Gérard Hounnoukpè a souhaité qu’une attention particulière soit portée sur le volet maintenance. « Nous voulons compter sur les autorités actuelles pour la mise à disposition de ressources complémentaires pour l’acquisition de pièces de rechange afin que l’investissement qui vient d’être fait soit maintenu », a-t-il conseillé. A sa suite, le premier adjoint au maire de Parakou a, au nom du conseil municipal et celui des populations, remercié le président Patrice Talon pour avoir réhabilité la centrale de Wartsila à Parakou. A en croire Ibrahim Chabi Mama, cette réhabilitation qui fait suite à celle du barrage de l’Okpara et de l’extension du réseau d’eau de la Soneb, est la preuve que l’actuel locataire du Palais de La Marina est un homme de parole. En effet, a-t-il rappelé, c’est en décembre 2016 que le président Patrice Talon, lors de sa visite dans la cité des Kobourou, a fait la promesse de sortir la troisième ville à statut particulier de sa léthargie.

« Nous sommes heureux de constater que notre ville fait l’objet d’une attention particulière de la part du gouvernement du Nouveau départ. On ne saurait trouver les mots justes pour exprimer notre joie », a-t-il fait savoir. Pour le ministre de l’Energie, ce qui se passe à Parakou n’est pas un fait du hasard. Ce que nous vivons, a-t-il dit, est quelque chose de penser, de décider. « Nous avons un gouvernement dirigé par le président Patrice Talon qui travaille avec méthode et discernement. Les résultats que nous avons aujourd’hui sont des décisions prises dès avril 2016, en l’occurrence dans le cadre de la réhabilitation des équipements de la Sbee », a indiqué le Patron du ministère de l’Energie. Entre autres stratégies adoptées, il a cité le Plan de redressement du secteur de l’Energie élaboré en mai 2016 et dont la mise en œuvre annonce des perspectives heureuses pour les populations. Et pour étayer ses dires, l’ancien fonctionnaire de Energie de France a annoncé la ratification pour bientôt de la « Dorsale nord » qui permettra la construction d’un réseau transversal qui va interconnecter les pays voisins.

Natitingou aussi dans la danse

Huit mégawatts ! C’est la puissance totale de la centrale de Natitingou réhabilitée. L’infrastructure entièrement réhabilitée met à la disposition des populations de l’Atacora le courant électrique à plein temps. Dès la mise en marche des quatre groupes électrogènes réhabilités pour un coût global de près de deux milliards de francs Cfa, le maire de Natitingou, Antoine N’Dah n’a pas hésité à exploser de joie. « Je tremble de joie. Je suis admiratif de la gouvernance du président Patrice Talon. Il y a deux ans, il a pris la décision de régler le problème d’électricité. Aujourd’hui, nous sommes enthousiastes. Au nom des populations, je lui dis merci », a-t-il déclaré. Même son de cloche avec Madame le préfet de l’Atacora qui a adressé ses remerciements au Chef de l’Etat, à son gouvernement et à tous ceux qui sont intervenus dans la concrétisation de ce projet. « Tout ce que j’ai vu ce matin me rassure et me conforte dans ma position », a lancé Lydie Déré Chabi Nah. Toutefois, elle a fait savoir au ministre de l’Energie que son département souffre aussi du problème d’accès à cet intrant qu’est l’Energie électrique. De fait, elle a plaidé pour que la Sbee étende son réseau aux populations qui sont dans le besoin. « Il y a une volonté affichée par le Chef de l’Etat et son gouvernement avec une vision claire.

On a un ministre pragmatique qui a travaillé de jour comme de nuit pour qu’on ait cette centrale de qualité », a-t-elle martelé précisant, au passage, que l’histoire retiendra que c’est sous le Président Patrice Talon que la courbe du délestage est inversée. Pour le ministre Dona Jean-Claude Houssou, la mise en service de cet ouvrage est la preuve que l’Energie est au cœur du Bénin, désormais une terre d’opportunités grâce au Président Patrice Talon. « Les fondamentaux sont au rendez-vous et visibles à travers le Pag qui avance. Et quand le Pag avance, c’est le Bénin qui avance! », a-t-il déclaré. Selon lui, le transport et la distribution ont également une part importante dans la chaîne des valeurs. Et de fait, il s’est engagé, sur la détermination du gouvernement, à donner un coup de pouce à ces volets afin que les populations aient le courant électrique en qualité, en quantité et à l’heure.

JSB

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here