Niveaux de fécondité et planification familiale au Bénin:Les résultats définitifs de l’Eds V disséminés

0
1537

Le rapport final de la 5ème édition de l’Enquête démographique et de santé réalisée au Bénin (Eds) qui s’est déroulée du 6 novembre 2017 au 28 février 2018 est à portée de main. La dissémination des résultats définitifs a été faite mardi 2 avril 2019 à Cotonou, au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané.

(Une Béninoise fait en moyenne 5,7 enfants)

Le Bénin dispose désormais des informations détaillées sur les niveaux de fécondité, les préférences en matière de fécondité, la connaissance et l’utilisation des méthodes de planification familiale. Les résultats définitifs de la 5ème édition de l’Enquête démographique et de santé réalisée au Bénin (Eds) ont été rendus publics hier. Riche de plusieurs dizaines de pages, le document aborde les questions liées à la mortalité des enfants, à la mortalité maternelle, à la santé maternelle et infantile, aux pratiques en matière d’allaitement, à l’état nutritionnel des femmes et des enfants de 0-59 mois et bien d’autres thématiques d’actualité. Il offre aux décideurs, chercheurs et partenaires au développement, l’opportunité de disposer d’une base de données actualisée sur les indicateurs sociodémographiques et salutaires pour l’évaluation et le suivi des programmes et politiques de développement. A la cérémonie de dissémination des résultats, le Directeur général de l’Insae Laurent Hounsa, a rappelé l’engagement pris le 6 octobre 2018 lors de la présentation des résultats préliminaires de l’Enquête. Il s’agissait pour l’Insae de présenter les résultats définitifs dans une courte période pour parer aux éditions antérieures. Ce qui est chose effective environ 6 mois après. Pour l’accompagnement des uns et des autres qui a permis de rédiger surplace sans se rendre aux Etats-Unis le rapport final, le Dg Hounsa a témoigné sa reconnaissance à tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce challenge. Le représentant de l’Usaid, chef de file des Partenaires techniques et financiers a, pour sa part, rappelé pourquoi l’Eds revêt une importance capitale. En effet, a fait remarquer Allan Reed, les données recueillies au cours de l’enquête sont essentielles pour déterminer les progrès réalisés durant les 5 dernières années afin de mieux se projeter dans l’avenir. « Ces résultats qui sont disséminés en ce jour vont permettre au gouvernement et aux partenaires de se baser sur les informations fiables, des indicateurs clés pour planifier et concevoir des projets et programmes sur l’ensemble du territoire national pour les 5 années à venir », a annoncé Allan Reed. Tout comme le Dg Insae et le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, ce dernier a félicité tous les agents de collecte, les superviseurs, les contrôleurs, les équipes de saisie et d’analyse pour avoir travaillé avec rigueur.

 

Un rapport qualitatif et pertinent

 

Le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, qui a présidé la cérémonie de lancement, s’est dit impressionné par « la qualité, la nature et la pertinence des données fournies par cette enquête ». En effet, le rapport révèle par exemple qu’une Béninoise fait en moyenne 5,7 enfants. Mieux, le taux de mortalité infantile est passé à 55 pour mille, et désormais 86% des naissances sont enregistrées à l’état civil. Les résultats fournissent également un état des lieux quasi exhaustif à partir duquel le projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) sera exécuté au profit des populations, notamment les plus démunies. Au regard de la qualité des informations, Abdoulaye Bio Tchané a exhorté les différents acteurs impliqués dans la chaîne décisionnelle à mettre en place les interventions idoines pour inverser les tendances négatives observées, consolider les succès enregistrés et atteindre les résultats escomptés. A noter que 14.435 ménages dont 6.892 en milieu urbain et 7.543 en milieu rural ont été échantillonnés. Le taux de réponse est évalué à 99%. L’Eds V a bénéficié de l’appui technique du programme international des enquêtes démographiques et de santé (Dhs) de l’Icf et du laboratoire de parasitologie-mycologie du Cnhu-Hkm. Pour sa réalisation, le gouvernement a également compté sur l’appui financier de l’Usaid, du Fonds mondial, de l’Unicef, de la Banque mondiale et de l’Unfpa. Le rapport final des résultats peut être consulté sur le www.insae-bj.org.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here