Objectifs du développement durable au Bénin:Adidjatou Mathys lance l’Undaf 2019-2023

0
1738

Le ministre du Travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys, a procédé au lancement du plan cadre des Nations unies pour l’assistance au développement (Pnuad) 2019-2023. La cérémonie s’est déroulée, mardi 29 janvier 2019 à Cotonou.

La mise en œuvre du Plan cadre des Nations unies pour l’assistance au développement est effective au Bénin. Ce plan constitue l’instrument conjoint des agences du Système des Nations unies (Snu) pour la réalisation de l’Agenda 2030 au Bénin. Il vise à assurer un mieux-être aux populations. Ainsi, trois priorités stratégiques ont été retenues de commun accord entre le gouvernement et l’équipe pays des Nations unies. Cela, sur la base des programmes nationaux mis en œuvre tels que le Programme d’action du gouvernement (Pag), le Plan national de développement (Pnd) et le Programme de croissance pour le développement durable (Pc2d). Il s’agit, primo, de la promotion de la croissance économique inclusive, forte et durable. Elle consiste à offrir aux populations, en particulier, les plus vulnérables, d’ici à 2023, une meilleure qualité de vie à travers des emplois décents. La seconde priorité fait référence au renforcement du capital humain.

A ce titre, le gouvernement, avec le soutien du Snu, s’engage à offrir aux populations des services sociaux de base de qualité caractérisés par une couverture sanitaire universelle et une éducation de base. Et pour la troisième priorité, il est question de la consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit et la promotion de la bonne gouvernance. Ainsi, à l’horizon 2023, les populations bénéficieront d’un accès équitable et inclusif à des institutions efficaces, transparentes et responsables et une administration publique moderne. Selon Siaka Coulibaly, Coordonnateur résident du Comité de pilotage du Undaf-Bénin 2019-2023, plus de 300 millions de dollars Us seront mobilisés pour la mise en œuvre de ce plan. Il a réitéré l’engagement de son institution à renforcer la coopération avec le gouvernement, la société civile et les partenaires au développement, dans l’esprit de « ne laisser personne de côté ».

Pour sa part, Adidjatou Mathys a indiqué que l’objectif premier du gouvernement est d’enregistrer un résultat meilleur par rapport à la dernière campagne. « Les défis qui se posent à nous, nous y obligent. Nous n’avons qu’à les faire prospérer pour améliorer les conditions de vie et d’existences de nos populations », a-t-elle fait savoir. Pour finir, elle a exprimé sa satisfaction quant aux résultats obtenus au cours l’Undaf 2014-2018.

 

Mécanisme de suivi

 

Selon Siaka Coulibaly, les réalisations de l’Undaf seront effectuées de façon rigoureuse de sorte à ne laisser personne de côté. Ainsi, il a précisé qu’un mécanisme de suivi sera mis sur pied. L’accent sera mis sur l’innovation et la technologie à travers l’utilisation de la plateforme « Un-Info » pour le suivi en ligne et en temps réel des réalisations. De plus, le numéro vert (132) des Nations unies au Bénin sera dynamisé pour le suivi des actions sur le terrain. Il permettra également de recueillir les voix des personnes laissées de côté et renforcer la transparence et la redevabilité dans la mise en œuvre du l’Undaf Bénin.

 

Donald Kévin

Gayet (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here