Obtention du certificat de conformité par l’Udbn et la Dud:Les premiers effets positifs du dialogue politique

0
2016

 Les partis politiques qui usent de subterfuges pour ne pas se conformer aux exigences du Ministère de l’intérieur n’auront plus d’arguments à faire valoir. Pendant qu’elles usent de pratiques dilatoires, deux formations politiques à savoir : l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) et la Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (Dud) viennent d’obtenir facilement leur certificat de conformité.

L’opposition manque d’argument et est en perte de vitesse dans sa volonté clairement affichée de compromettre véritablement le processus de réformes politiques en cours. Lorsque votre Journal avait écrit qu’il y a dans le rang des opposants des personnes qui manifestent une volonté affirmée d’empêcher sans état d’âme le processus de dialogue, certains pensaient que c’était une analyse biaisée. Les commanditaires sont en train d’être démasqués. Les partis ennemis du dialogue sont visiblement connus. Il s’agit des formations politiques qui veulent que leurs membres et leaders en fuite pour échapper à la justice, reviennent et que les élections législatives d’avril soient reprises. C’est aussi les partis qui pensent que le Ministère de l’intérieur ne leur délivrera jamais le certificat de conformité parce qu’il leur a juste demandé d’aller refaire leur Assemblée générale. Ces partis politiques de l’opposition qui se refusent tout sacrifice pour régulariser leur situation sont désormais face à leurs responsabilités. En son temps, ils ne vont s’en prendre qu’à eux-mêmes, car l’État leur aura donné toutes les chances de revoir leur situation désespérée.

 

L’acte qu’il fallait

 

L’Udbn et la Dud ont posé l’acte qu’il fallait en se conformant aux textes en vigueur. Et en la matière, la loi est la même pour tout le monde. Cette nouvelle donne qu’on a constatée au niveau de l’Udbn et de la Dud devrait donner à réfléchir aux partis qui résistent car ce comportement jusqu’au-boutiste ne conduit pas à la paix. L’œuvre de saper le processus de dialogue enclenché par certains acteurs de  l’opposition est contre-nature et contre développement. Elle laisse transparaître une haine et une volonté d’handicaper les chantiers de réconciliation et de reconstruction, pourtant souhaitées par toutes les parties prenantes du pays. Le Bénin a assez souffert de ces petites querelles aux relents politiques. Il est urgent que chaque acteur fasse preuve de sacrifice pour aider à sortir du piège. Les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et les autres partis de l’opposition se doivent de suivre la vraie voie de l’Udbn et de la Dud pour remplir cette formalité qui, dans le fond, va dans leur avantage. Sauf s’ils désirent faire une croix sur leur existence juridique.

 

Hospice Alladayè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here