Organisation des examens sur fond du Covid-19:Le gouvernement a relevé un gros défi

0
1717

La crise sanitaire liée au Coronavirus n’a pas empêché les apprenants béninois de valider l’année académique 2019-2020. En attendant la proclamation des  résultats des différents examens scolaires au plan national, l’on peut affirmer que le gouvernement a gagné le pari de la validation de l’année scolaire.

C’est un pari gagné par les autorités béninoises. Le Bénin a fait le choix de ne pas courber l’échine devant la menace que constitue le Coronavirus. Le chef de l’Etat, Patrice Talon et son gouvernement ayant à cœur l’avenir des apprenants et aussi soucieux des investissements des parents, ont décidé de tout mettre en œuvre pour que l’année scolaire et académique 2019-2020 soit validée. Prenant donc conscience que l’humanité ne peut qu’apprendre à vivre avec cette maladie, le président de la République de concert avec les ministres des différents ordres d’enseignement et les autorités sanitaires du pays ont développé plusieurs stratégies afin de limiter la propagation du virus. L’un des rares pays en Afrique ayant décidé de la reprise des activités académiques alors que le Covid-19 battait encore son plein, le Bénin a mis en place un certain nombre de dispositifs pour éviter la propagation du virus. Acquisition de dispositifs de lavage des mains dans les écoles, mise à disposition de masques de protection et surtout, du gel hydro-alcoolique dans tous les centres de composition, respect de la distanciation sociale, sont entre autres mesures prises par le gouvernement pour assurer la sécurité sanitaire à tous les apprenants.

 

Des résultats qui forcent l’admiration

 

Les résultats de ces différentes démarches sont assez éloquents. Les élèves qui ne sont pas en classes d’examen ont passé les derniers contrôles et validé leur année. Ceux du Cours moyens 2 (Cm2) ont pu passer le Certificat d’études primaires (Cep). Les candidats au Brevet d’études du premier cycle (Bepc) et ceux du Baccalauréat ont également pu composer. L’université n’a pas été laissée de côté. Très tôt, la plateforme www.elearning.bj a été élaborée pour permettre aux étudiants de continuer à recevoir les cours et, ainsi, assurer la continuité éducative. Ils sont d’ailleurs nombreux, les étudiants qui ont déjà composé et qui continuent de composer en vue de valider également l’année académique. Ces efforts méritent d’être relevés, car dans bien d’autres pays, les autorités à divers niveaux n’ont pas perçu assez tôt les solutions efficaces et ont dû déclarer l’année blanche. D’autres encore ont carrément annulé les examens ou décalés à plus tard les activités académiques qui risquent de chevaucher avec l’année à venir. Contrairement à ces pays, le souci de l’Exécutif béninois était, de ne pas contraindre les apprenants à payer un lourd tribut à la pandémie, tout en veillant à la sécurité sanitaire de tous. Les apprenants béninois ainsi que les parents d’élève doivent donc s’estimer heureux pour avoir été, de tout temps, au cœur des préoccupations du gouvernement qui a tenu à sauver l’année scolaire et académique. Après l’organisation des examens de fin d’année, l’autre défi à relever en pleine pandémie du Coronavirus reste la proclamation des résultats. Sur ce chantier également, le gouvernement a encore innové. La plateforme www.eresultats.bj destinée à rendre disponibles de façon digitale, les résultats de tous les examens a été initiée. Une option bien pensée qui permettra d’éviter les regroupements habituels de candidats se déplaçant par milliers dans les centres d’affichage pour consulter les listes. De leurs maisons, de n’importe où, sur les portables et autres écrans d’ordinateurs, les candidats et leurs parents peuvent consulter les résultats directement en ligne. C’est là une nouvelle grande innovation qui participe autant de l’administration intelligente que des mesures de lutte contre la propagation du Covid-19. Somme toute, le gouvernement aura tout mis en œuvre pour protéger les apprenants toutes catégories confondues.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here