Home ACTUALITE Orientation budgétaire pour 2020 : Une forte croissance attendue, plus de social

Orientation budgétaire pour 2020 : Une forte croissance attendue, plus de social

0
1398

Les députés de la 8èmelégislature  se sont donc conformés à cette disposition, le vendredi 28 juin 2019 au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Il s’agissait du tout  premier débat d’orientation budgétaire (Dob) pour les députés de la huitième législature sous, la présidence de Louis Gbèhounou Vlavonou. Le gouvernement s’est fait représenter à cette séance par le ministre en charge des relations avec les institutions, garde des sceaux Me Sévérin Quenum. Les absences des ministres Romuald Wadagni des Finances et Abdoulaye Bio Tchané ont été fortement décriées par les  élus du peuple.  Le ministre Sévérin Quenum, au nom du gouvernement a rassuré la plénière du respect et de la synergie d’action entre l’Exécutif et le Législatif. Selon le rapport présenté par le président de la Commission des finances et des échanges de l’Assemblée nationale , Gérard Gbénonchi et son premier rapporteur ,Patrice Nobimè, il ressort que l’économie béninoise se porte mieux de 2016 à 2019 et qu’ à partir de 2020, les grandes orientations de la  politique économique du président Patrice Talon resteront conformes au programme d’actions du gouvernement (Pag), aux engagements pris par l’Etat dans le cadre du programme économique et financier avec le Fonds monétaire international (Fmi). À travers ce programme, l’Etat réaffirme son engagement à accélérer le taux de croissance économique pour parvenir à une amélioration substantielle des conditions de vie des Béninois. Dans sa vision d’accélérer la croissance économique, l’Exécutif oriente sa politique vers la mise en place des filets sociaux au profit des couches vulnérables. De 6,7% en 2019, le gouvernement de la rupture compte améliorer le taux de croissance au fil des années 7,6% en 2020, 8% en 2021 et 9,2% en 2022 avec des niveaux de déficit budgétaire et d’inflation bien maîtrisés et cela en conformité avec les indicateurs de convergence communautaire. Conformément aux dispositions de l’article 59 de la loi organique relative aux lois de finances, les députés de la 8ème législature devraient statuer sur  le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) 2020-2022 et les documents de programmation pluriannuelle des dépenses (Dppd). Les députés dans leur ensemble, ont félicité le gouvernement pour ses efforts. Ils ont joué leur partition en prenant acte à l’unanimité du rapport de la commission des finances et des échanges en attendant les débats sur le budget général national de l’Etat , gestion 2020.

Martial Agoli-Agbo (Corresp Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here