Orounla à propos de la commémoration des 60 ans d’indépendance:« Nous répondons à l’impératif républicain et à l’appel de l’histoire »

0
1419

Face à la flambée des cas confirmés du Coronavirus, nombre de Béninois souhaitent l’annulation ou la célébration en différé de la commémoration des 60 ans d’indépendance du Bénin. Un avis que le ministre de la Communication et de la poste et porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, ne partage pas. Invité de l’émission « Zone franche » de ce dimanche 12 juillet 2020 sur la chaîne de télévision privée Canal 3 Bénin, il a fait savoir qu’on ne peut ni annuler ni décaler la fête du 1er août pour des raisons du Covid-19.

« La fête du 1er août n’est pas annulée. Nous répondons à un impératif républicain et à l’appel de l’histoire », a indiqué l’invité des journalistes André Dossa et Tanguy Agoï. De sa déclaration, il ressort qu’aucune raison ne pourrait justifier le report ou l’annulation du 1er août si le Bénin a pu organiser les élections communales et municipales avec toutes les précautions qui, d’ailleurs ont inspiré les autres pays. Selon le ministre porte-parole, la particularité de cette commémoration est du fait que le public ne pourra pas assister aux spectacles habituels, notamment le défilé militaire. «  Le gouvernement ne peut pas prendre le risque d’organiser les attroupements alors que c’est celui qui, en toute responsabilité, proscrit les attroupements. Ce ne serait pas en cohérence avec les mesures qui se sont imposées à nous et que nous avions prises en toute responsabilité », a expliqué Alain Orounla. Toutefois, a précisé le ministre, cette commémoration n’aura pas la connotation qu’on lui aurait souhaitée compte tenu de la pandémie. « C’est une décision qui s’inspire des précautions auxquelles le gouvernement du Bénin se plie », a-t-il conclu.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here