Ouverture de la 3ème session extraordinaire:Le vote d’une loi modificative au cœur des débats

0
3802

L’actualité politique de ces dernières 24 heures coïncide avec l’ouverture de la 3ème session extraordinaire ce jeudi 7 mars 2019. C’est un secret de polichinelle que la rencontre tenue hier mercredi 06 mars 2019, à la Marina laisse une chance aux élus du peuple de faire une « intervention chirurgicale » sur les lois qu’eux-mêmes ont votées, il y a quelques mois. Rappelons que dans la perspective des réformes engagées par le Président Patrice Talon et des législatives d’avril 2019, la loi sur la charte des partis et le nouveau code électoral ont  été, jugées conformes à la Constitution de décembre 1990 et promulguées par le président de la République.Seulement, au moment de l’application stricte des dispositions de ces lois, la classe politique se trouve coincée dans les dédales de ces propres prétentions. Que faire si après la délibération de la  Céna, la commission en charge de l’organisation des élections au Bénin trouve que sur 7 dossiers, 2 seulement sont en phase avec les lois votées ? C’est donc pour apaiser la tension politique et prévenir celle sociale que le Chef de l’Etat, Patrice Talon, a aussitôt appelé au dialogue les opposants à sa gouvernance. La seule voie qui s’offre pour parvenir à ce consensus, reste le retour à l’hémicycle pour retoucher les textes qui posent problème. A l’ouverture de la 3ème session extraordinaire de ce jour, une petite communication sera faite pour annoncer l’urgence d’une plénière consacrée à cet exercice. Les parlementaires pensent qu’ils avaient scellé, eux-mêmes, leur sort, par le vote de ces deux précieuses lois qui réforment complètement le paysage politique béninois qui était gangréné par divers maux et pourtant la réforme du système partisan relance politiquement le Bénin.

 

Martin Aïhonnou (Coll)

Les quatre points objet de la demande de la 3ème session extraordinaire de 2019

 

1- Le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de financement signé à Cotonou le 27 novembre 2018 entre la République du Bénin et l’Association internationale de développement (Aid) dans le cadre du projet de l’interconnexion électrique régionale de la  dorsale nord.

 

2- Le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé à Cotonou le 19 décembre 2018 entre la République du Bénin et la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (Bidc) dans le cadre du financement du projet de construction de renforcement et de réhabilitation de 44 adduction d’eau villageoise en République du Bénin.

 

3- Le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé à Cotonou le 19 décembre 2018 entre la République du Bénin et la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (Bidc) dans le cadre du financement partiel du projet d’électrification rurale de 100 localités par le réseau centralisé en République du Bénin.

 

4- Le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de financement signé à Rome le 08 février 2019 entre la République du Bénin et le Fonds international de développement agricole (Fida)dans le cadre du financement partiel du Projet d’appui au développement agricole et à l’accès aux marchés (Padam).

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here