Parakou:Un présumé trafiquant arrêté avec 7 pointes d’ivoires d’éléphants

0
972

La lutte contre la criminalité faunique a encore porté ses fruits à Parakou. Le vendredi 26 juin 2020, grâce au dynamisme des forces de sécurité publique, un présumé trafiquant a été arrêté avec 7 pointes d’ivoires d’éléphants pesant 19,25 kg. L’éléphant est une espèce intégralement protégée. Nul n’a le droit de faire circuler des trophées ou des dépouilles de cet animal sauvage sans certificat d’origine. Mieux, la commercialisation, l’importation et l’exportation de son trophée sont interdites par l’article 154 de la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et de son texte d’application. Malgré ces interdictions, ce présumé criminel faunique a circulé avec ces ivoires et a voulu les commercialiser.

Au regard des infractions commises, il risque gros une fois que sa culpabilité sera établie. Il pourrait payer une amende de 100.000 FCfa à 800.000 FCfa et/ou un emprisonnement de 3 mois à 5 ans. Les complices pour ces infractions, dès qu’ils seront retrouvés seront punis comme les auteurs principaux et condamnés solidairement aux amendes, frais dommages-intérêts. Les 7 pointes d’ivoires sont la résultante d’au moins 4 éléphants abattus. Or, le gouvernement s’investit dans la protection du patrimoine faunique. Il urge donc que les autres acteurs, en l’occurrence la justice l’accompagne en châtiant les trafiquants conformément aux textes en vigueur. L’arrestation du présumé trafiquant a été effective grâce à la synergie d’actions entre la Police républicaine de Parakou, appuyée par des éléments de l’Inspection forestière du Borgou et le Programme Appui à l’application des lois sur la faune et la flore au Bénin (Aalf-Bénin).

 

Serge Adanlao   

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here