Paralysie du transport en commun sur l’axe Cotonou-Abomey-Calavi:Les raisons du mouvement de protestation

0
732

Les taxis minibus assurant la liaison Akassato-marché Dantokpa sont en grève. Ils ont organisé lundi 18 août 2019, un mouvement d’humeur pour protester contre les tracasseries policières auxquelles les conducteurs de ces véhicules sont soumis du fait de la non-existence des points d’arrêt de bus.

Ça grogne dans le rang des conducteurs de minibus assurant la liaison entre Abomey-Calavi et la ville de Cotonou. Ils déplorent le fait d’être en permanence arrêtés par la Police républicaine pour chargement de passagers aux  abords des voies. Pour manifester leur mécontentement, ils ont décidé d’observer un arrêt de travail dans la matinée du lundi 19 août 2019. Les conducteurs demandent la libération de tous les minibus en fourrière et l’identification des arrêts bus. La mairie d’Abomey-Calavi justifie  l’inexistence des arrêts-bus par les travaux d’Asphaltage en cours dans la Commune. Selon le Directeur des ressources financières Elie Mahougnon Mèvo, plusieurs descentes avaient été effectuées sur toute l’étendue du territoire d’Abomey-Calavi par la mairie et les conducteurs en vue d’identifier les points d’arrêt des bus. Mais, renseigne-t-il, ces points sont devenus non-opérationnels. Toutefois, il rassure que les dispositions sont en train d’être prises pour corriger le tir. Pour lui, aujourd’hui les vrais points d’arrêt peuvent être identifiés facilement. « C’est dans ce cadre que nous avons adressé depuis vendredi dernier une lettre en direction des responsables des bus et minibus les invitant au dialogue pour entériner définitivement ces points d‘arrêt », confie Elie Mahougnon Mèvo. Cependant, il leur avait été formellement interdit de ne pas utiliser les premiers points d’arrêt. Mais, ils les utilisent de façon anarchique, créant parfois des accidents de la circulation. Raison pour laquelle les forces de sécurité publique interviennent pour réguler la circulation. Mais pour ne pas paralyser leurs activités quelques points provisoires ont été identifiés en attendant les points définitifs qui seront évalués par l’autorité de tutelle avant sa mise en œuvre.

 

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here