Partenariat G20-Afrique:Talon vante la stabilité du Bénin

0
433

Depuis lundi 29 octobre 2018, le chef de l’Etat est à Berlin, en Allemagne, où il participe au sommet du G20. Le Bénin y est invité au titre des cinq pays africains choisis par les Nation-Unies pour recevoir et expérimenter des investissements. Hier mardi 30 octobre 2018, face aux investisseurs allemands et internationaux, Patrice Talon a décliné les réformes macroéconomiques majeures, qui font de son pays un endroit sûr pour tout opérateur économique.

Les qualités d’un homme d’Etat sont des valeurs intrinsèques qui, malgré les critiques et intrigues, ne le quittent pas. L’adresse du chef de l’Etat, Patrice Talon, face à ses pairs Berlin, hier mardi 30 octobre 2018, est, de ce point de vue, un véritable condensé de sa vision pour le Bénin, la sous-région et l’Afrique. Celle-ci est d’autant plus respectable, qu’elle se fonde sur une analyse réaliste de la situation économique. Car, le chef de l’Etat semble déterminé à propulser son pays dans le cercle des nations prospères. Certes, la potion des réformes est amère, mais au bout, les fruits tiendront surement la promesse des fleurs. C’est au détour des réformes, pour rassurer les siens, il a déclaré : « Ces mesures difficiles sur le plan social sont indispensables pour l’investissement privé ».

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Avant d’ajouter à l’endroit de son vis-à-vis :« Comme vous le savez, le Bénin est un pays de l’Afrique de l’Ouest membre de l’Union économique et monétaire ouest africaine (zone monétaire liée à l’euro,  riche de plus de 90 millions de consommateurs), et voisin du Nigeria, considéré comme le plus grand marché d’Afrique de l’Ouest.  Le Bénin partage avec ce pays plus de 700 km de frontières, faisant de lui une porte d’entrée privilégiée sur un grand marché de plus de 180 millions d’habitants. Le Bénin connaît depuis 1990, une expérience démocratique marquée par une stabilité politique exceptionnelle avec des alternances apaisées au sommet de l’Etat. Mon ambition en accédant à sa gouvernance, est de faire de ce succès démocratique, une rampe de développement socio-économique ». Pour lui, le Bénin, par sa situation géographique, est une position stratégique pour investir avec succès.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Il est d’ailleurs convaincu de ce fait, parce que depuis 2016, son équipe lui et ne cessent, à travers des réformes substantielles, d’opérer les réformes nécessaires pour corriger et faire bouger les lignes. Au nombre de ces réformes qui portent déjà des fruits, et font du Bénin un pays plus respecté sur le marché financier international, il y a l’assainissement du cadre macroéconomique et de la gouvernance permettant désormais au Bénin de disposer d’un cadre macro des plus stables avec l’appui du FMI,  l’amélioration de l’environnement général des affaires, par la simplification et à la rationalisation du cadre global d’intervention du secteur privé, la réforme du marché du travail ; du renforcement du secteur énergétique, et la sécurisation de la propriété foncière. A cela s’ajoute, une réforme complète du système éducatif pour avoir une  main d’œuvre qualifiée. Car pour Patrice Talon, « la disponibilité d’une main d’œuvre locale bien formée et à un coût compétitif est un élément important de compétitivité ».

Jean-Paul Mahugnon

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Allocution du Chef de l’Etat

Madame la Chancelière,
Messieurs les Chefs d’Etat et de gouvernement,
Messieurs les Directeurs de la Safri et de Afrika Verein,
Mesdames et messieurs,
C’est avec un réel plaisir que je participe au présent forum dont l’intérêt est d’importance pour mon pays.
Comme vous le savez, le Bénin est un pays de l’Afrique de l’Ouest membre de l’Union Economique et Monétaire Ouest africaine-zone monétaire liée à l’euro riche de plus de 90 millions de consommateurs – et voisin du Nigeria considéré comme le plus grand marché d’Afrique de l’Ouest.
Le Bénin partage avec ce pays plus de 700 km de frontière, faisant de lui une porte d’entrée privilégiée sur ce grand marché de plus de 180 millions d’habitants.
Le Bénin connaît depuis 1990, une expérience démocratique marquée par une stabilité politique exceptionnelle avec des alternances apaisées au sommet de l’Etat.
Mon ambition en accédant à sa gouvernance, est de faire de ce succès démocratique, une rampe de développement socio-économique.
Pour conforter ces atouts, mon Gouvernement a, depuis avril 2016, mis en œuvre des réformes majeures qui concourent à faire du Bénin, l’un des espaces les plus favorables à l’investissement privé étranger. Il s’agit notamment :
– de l’assainissement du cadre macroéconomique et de la gouvernance permettant désormais au Bénin de disposer d’un cadre macro des plus stables avec l’appui du Fmi,
– de l’amélioration de l’environnement général des affaires, consistant entre autres à la simplification et à la rationalisation du cadre global d’intervention du secteur privé,
– de la réforme du marché du travail,
– du renforcement du secteur énergétique, et
– de la sécurisation de la propriété foncière.
De manière concrète, nos actions ont permis de moderniser, dématérialiser et simplifier l’ensemble des formalités administratives, fiscales et douanières.
Une nouvelle loi sur les conditions d’embauche dérégule désormais le recrutement et simplifie la rupture du contrat de travail.
Aujourd’hui, les entreprises ont la possibilité de recruter sur contrat de travail à durée déterminée renouvelable quasi indéfiniment.
Le montant des indemnités à payer en cas de licenciement est plafonné à neuf mois de salaire, quel que soit le motif du licenciement.
Nous venons également de mettre en vigueur une réforme du droit de grève qui limite la durée totale des grèves à 02 jours maximum dans un même mois et à 10 jours maximum par an.
Ces mesures difficiles sur le plan social sont indispensables pour l’investissement privé.
Convaincu, que la disponibilité d’une main d’œuvre locale bien formée et à un coût compétitif est un élément important de compétitivité, nous avons lancé une réforme complète de notre système éducatif afin de rendre disponible à court terme la main d’œuvre qualifiée nécessaire.
Disposer de l’énergie de qualité à un coût raisonnable est une condition préalable à la mise en œuvre de toute politique de transformation structurelle de l’économie. A cet effet, notre programme de renforcement de capacités énergétiques nous permettra d’atteindre à très court terme, l’autonomie énergétique et d’exporter notre production à travers le marché régional de l’énergie électrique.

Mesdames et messieurs,
La mise en œuvre satisfaisante de ces réformes témoigne à juste titre, de notre volonté et de notre engagement à coopérer avec le secteur privé en général et les partenaires allemands en particulier.
Je vous invite donc à explorer les nombreuses opportunités qui se dégagent actuellement au Bénin, aussi bien dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme, des infrastructures que de l’énergie et bien d’autres encore.
D’ores et déjà, je puis vous rassurer qu’au Bénin, vous serez comme chez vous.

Je vous remercie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here