Partis ayant en partage le cauris:Probable guerre de logo entre Fcdb et Fcbe

0
911
Elle se fait de plus en plus insistante cette muette rumeur au sujet d’une guéguerre de logos entre les partis Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et Force cauris pour le développement du Bénin (Fcdb). Même si le sujet frise de la distraction, elle mérite une attention à la hauteur de cette pièce de théâtre.
Ce débat n’a vraiment pas lieu d’être dans un contexte politique déjà compliqué pour les partis de l’opposition. Le contexte ne s’y prête pas du tout, le temps étant précieux. Mais au cas où, contre vents et marrées, ce cirque arriverait à se produire, il intéressera fort heureusement les férus des embrouilles politiques. Cette merveilleuse bourde apportera du piment au débat politique assez fade ces derniers jours. Elle ne fera pas vraiment du bien à ces partis alors qu’ils ont plus à faire sur le terrain que dans une salle d’audience. La majorité au pouvoir a besoin d’une opposition forte qui pèse dans le débat politique. Cette opposition déjà gangrénée par le règne de l’égo surdimensionné et querelles intestines de certains leaders doit enfin poser des actes qui inspirent. Faire le pari de se détruire et finir en lambeaux, c’est pérenniser le statu quo qui a toujours régné et dérouter sensiblement les nombreux militants qui, certainement, ont commencé par y croire. Il y a assurément un besoin pressant de sagesse pour trouver des ingrédients d’union, car quoiqu’on dise, ces deux partis sont désormais condamnés à réussir ensemble. Il n’y a donc véritablement pas de guerre intestine qui vaille dans un contexte pareil. Que l’on soit de la majorité ou de la minorité, le devoir d’œuvrer en faveur d’une opposition forte et solide doit être un sursaut collectif. Cependant, si en dépit des exhortations, cette guerre advenait, elle serait regrettable. On ne pourra véritablement rien pour ces responsables de partis qui ont préféré tuer toutes chances de sortir la tête de l’eau dans un contexte assez difficile pour eux. En son temps, l’intérêt sera porté sur le parti politique qui aura fait le premier pas en portant le débat devant les hommes en toge. Si c’est le parti de l’ancien chef de l’Etat qui éprouve le désir de se défouler sur le second, il n’aura pas totalement raison ni totalement tort. Il n’aura pas raison parce qu’il commettrait l’erreur de s’en prendre à un parti juridiquement né avant lui. Il est vrai que selon l’histoire, Fcbe existait bien avant, mais sur papier, au regard de la réforme actuelle, le second a été créé avant. A partir de cet instant, le parti qui pourra parler de copie ce sera le second et non le premier, même si tout le monde sait que Fcbe existait avant Fcdb. Le parti de Yayi n’aura pas totalement tort parce qu’il n’est pas blâmable pour autant. Ces débats de petit niveau, même s’il porte une logique juridique qui ne se dénie pas, ne doivent nullement être agités car ils perdent royalement de vue l’enjeu. L’entreprise judiciaire est jalonnée d’incertitudes.
AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here