Patrice Nobimè à propos des propositions de lois sur les élections:« Si c’est possible, nous allons répondre »

0
1781

A l’occasion de la rencontre des leaders de l’Union progressiste avec les élus locaux des 12ème et 13ème arrondissements de Cotonou, le samedi 16 mars 2019, le député Patrice Agbodranfo Nobimè, membre du Bloc de la majorité parlementaire a donné la position du Bmp par rapport à l’examen des propositions de lois sur les élections. Lire sa déclaration.

« Effectivement nous avons reçu depuis vendredi 15 mars 2019 dans nos boites respectives, une invitation pour l’ouverture de la 4ème session extraordinaire de l’Assemblée nationale et les points inscrits à l’ordre du jour. Comme vous le savez déjà, il y a une situation politique liée aux prochaines élections législatives. Le Chef de l’Etat, c’est lui le père de la Nation. Il écoute tout le monde. Nous, de notre côté, nous sommes là pour légiférer des lois. Nous avons déjà légiféré d’autres lois. Ces lois sont devenues des lois de la République. Elles s’imposent à tout le monde. Maintenant, nous allons voir ce qu’on nous demande. Si c’est possible, par des lois, nous allons répondre. Au cas contraire, nous sommes là pour aviser après cette plénière. Nous avons les points à l’ordre du jour. Nous ne connaissons pas encore le contenu de ce qui a été arrêté en commission, ni à la Conférence des présidents. Tout ce que nous savons est que le Bloc de la majorité parlementaire est intact. Nous ne sommes pas des apatrides. Nous sommes des fils du Bénin. Le Bénin appartient à ceux qui contredisent le Gouvernement. Le Bénin appartient encore à ceux qui soutiennent le Gouvernement. Les élections sont annoncées. La Céna a élaboré un calendrier. Le calendrier suit son cours. Nous avons l’obligation de respecter la loi qui nous conduit jusqu’aux élections. » 

 

Propos recueillis par O.I.A.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here