Père Roger Sévoh à propos du Covid-19:« Le Coronavirus nous ramène à l’essentiel »

0
1771

L’émission « L’entretien » de la Chaîne de télévision privée E-télé a reçu, le dimanche 12 avril 2020, le père Roger Sévoh. Vicaire général de l’Archidiocèse de Cotonou, il a donné sa compréhension de la pandémie du Coronavirus qui fait rage dans le monde.

Le Vicaire général de l’Archidiocèse de Cotonou, le père Roger Sévoh, estime que la pandémie du Coronavirus est apparue pour recentrer le comportement du croyant. Elle ramène à l’essentiel. Il l’a fait savoir sur l’émission « L’Entretien » de la Chaîne de télévision privée E-Télé. A son avis, le Coronavirus nous rappelle qu’il n’y a pas de différenciation entre les hommes quelle que soit la classe sociale. S’adressant particulièrement aux chrétiens catholiques, il a déclaré que cette pandémie est intervenue pour leur permettre de vivre une communion spirituelle qui n’était pas celle vécue lors des célébrations eucharistiques grandioses. A ce niveau, il a démontré que lors des célébrations eucharistiques, les chrétiens catholiques sont souvent présents de corps et absent d’esprit. De même, l’accent est plus mis sur ce qui est grandiose, physique. « Au lieu d’aller m’asseoir à l’église et d’assister à une messe et non de participer à une messe, aujourd’hui, il m’est demandé de rester chez moi et de participer pleinement à la messe qui se célèbre par le prêtre », a-t-il déclaré. Il a poursuivi en affirmant que chaque chrétien est la pierre vivante, le corps du Christ et ainsi, cette pandémie lui montre qu’il doit vivre sa foi de façon responsable. « Lorsque toutes ces mesures seront levées, cette façon responsable de vivre sa foi  rendra sa beauté à la célébration grandiose et fastueuse chaque fois que nous avons l’habitude de célébrer tel ou tel évènement dans l’église », a-t-il laissé entendre. Pour finir, il s’est dit conscient des difficultés et des désagréments qu’occasionne cette pandémie sur la vie des populations. Il les a exhortés au respect des dispositions sanitaires prises par le gouvernement et les autorités sanitaires et à croire en Dieu. « Nous espérons que cette pandémie puisse prendre fin bientôt, autrement notre Dieu ne serait pas Tout-puissant », a-t-il conclu.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here