Performances de l’économie nationale:Les bons points s’accumulent pour le Bénin

0
769

L’économie béninoise se porte globalement bien. La gouvernance sous le Nouveau départ a permis aux institutions internationales de reconnaître et de saluer la solidité de l’économie béninoise.

Les choix stratégiques de gouvernance de l’équipe Talon sont approuvés par les institutions internationales. En témoignent les palmes d’or décernées au Bénin pour ses performances économiques. En effet, grâce à la politique en cours et portée par le président Patrice Talon, le Bénin est parvenu à sortir de la liste des 25 pays les plus pauvres au monde et gagner 4 places dans le dernier classement Doing business. 1er pays de l’Uemoa et 4ème de la Cedeao, selon le rapport 2019 de l’Indice de développement humain réalisé par le Pnud, le Bénin fait partie des 10 pays dont les économies sont les plus dynamiques dans le monde et a gagné 15 places dans la lutte contre la corruption en quittant la 95ème place pour la 80ème en 2019. Ces performances consacrent sa présence dans le gotha mondial des pays qui travaillent et ont résolument pris la voie du développement. Ainsi, le Bénin devient de plus en plus crédible et se donne plus de visibilité dans les sphères économiques mondiales. Le chef de l’Etat avait donc raison quand il déclarait, lors de son discours sur l’état de la Nation devant le Parlement le 27 décembre 2019, que « l’heure du développement a sonné ». Alors que le monde entier les reconnaît et les salue, ces performances s’expliquent par la politique et la gouvernance du régime actuel. Pour apprécier le chemin parcouru et mieux comprendre le travail abattu par le président Talon et son gouvernement, il sied d’avoir un regard rétrospectif sur la gouvernance avant 2016. Quelques mois avant l’arrivée au pouvoir de Patrice Talon, le Bénin était classé 20ème pays le plus pauvre de la planète en 2015 avec un taux de croissance de 2,1%. Le classement de Transparency international sur la corruption avait classé le Bénin en 2015 à la 95ème place. A peine 4 ans après, le pays a gagné 15 places pour être logé en 2019 au 80ème rang. Ce qui traduit aujourd’hui que la lutte contre la corruption et l’impunité est de plus en plus manifeste et produit des résultats.

 

Les raisons du succès

 

Le succès du Bénin en matière de performance économique n’est pas le fruit du hasard. Cette prouesse est la résultante d’une vision claire et une détermination affichée par le président Patrice Talon et son équipe dès leur installation le 16 avril 2016. En effet, à son avènement à la tête du pays, le chef de l’Etat a entrepris des réformes difficiles, mais courageuses et pertinentes dans plusieurs secteurs, à commencer par l’assainissement des finances publiques, la restructuration de l’économie nationale. Des réformes dont la mise en œuvre est surtout accompagnée de l’ouverture de chantiers structurants dans tout le pays allant de ceux à impact social direct à ceux qui doivent soutenir la modernisation de l’économie (eau, électricité, cadre de vie, infrastructures routières, micro-crédit mobile, …).

 

Palme aux efforts du peuple

 

Le gouvernement n’a pu réaliser ce succès sans la contribution du peuple. En effet, cette spectaculaire marche en avant du Bénin en un temps record a été réalisée grâce aux efforts et aux sacrifices consentis par le peuple béninois. Il faut dire que les fruits que le pays récolte aujourd’hui sont non seulement l’œuvre du gouvernement, mais aussi de tous les Béninois. Grâce à ces bonnes statistiques, les efforts ne sont pas vains et chacun voit la pertinence et la justesse des réformes et de la politique du gouvernement. Alors, les Béninois de tous bords doivent être fiers des performances que réalise l’économie nationale sous le leadership du président Patrice Talon. Au regard de ces performances, on s’interroge sur les perspectives. Le nouveau statut du Bénin est certes encourageant, mais ne doit pas constituer une fin en soi. Il recommande plutôt de maintenir le cap pour donner encore plus de relief à l’amélioration des conditions de vie des Béninois. Le gouvernement ne doit donc pas perdre de vue que c’est la constance soutenue des performances qui ouvrira au Bénin les portes du développement et un réel mieux-être des populations.

 

Odi I. Aïtchédji

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here