Pluviométrie et inondations:Le gouvernement prend des mesures de prévention et de riposte

0
590

Le Bénin et plus particulièrement la ville de Cotonou et environs vivent une saison des pluies particulière avec des quantités d’eau supérieures à la moyenne de la période 1981-2010, dernière année de référence en matière de gravité des catastrophes liées aux inondations. Face à ce constat, le gouvernement a décidé du renforcement des mesures de protection civile contre les inondations de l’année 2020.

Le gouvernement n’entend pas abandonner les populations de Cotonou et environs à leur triste sort face aux prévisions de l’Agence nationale de météorologie qui annoncent que les quantités d’eau de pluie attendues cette année seront supérieures à la moyenne de la période 1981 à 2010, dernière année de référence en matière de gravité des catastrophes liées aux inondations. Il a instruit le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique à l’effet de mettre en œuvre toutes les mesures de prévention et de réponse aux inondations. En effet, les récentes pluies ont occasionné des inondations de grande ampleur dans plusieurs zones du pays. Ces intempéries ont lieu dans un contexte marqué par la pandémie du Coronavirus avec ses corollaires. Il sied alors que le gouvernement prenne des mesures exceptionnelles pour prévenir ou faire face aux effets d’éventuelles catastrophes provoquées par cette pluviométrie exceptionnelle. C’est dans cette dynamique qu’il a été décidé que soient renforcés les moyens et les capacités d’intervention de l’Agence nationale de la protection civile. Cette mesure va soulager de nombreuses familles qui souffrent déjà des affres des impacts du Covid-19. C’est la preuve que les sinistrés ne sont pas abandonnés à leur sort et que l’Etat veille à sauvegarder l’intégrité des Béninois et de leurs biens. Par ailleurs, les mesures de riposte à la propagation de la pandémie du Covid-19, notamment la mise en œuvre du cordon sanitaire, ont limité les déplacements et les interactions sociales sur lesquelles se base l’activité économique des ménages. C’est pourquoi, le Conseil a approuvé la présente communication et a donné des instrutions au ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique. Cette promptitude du gouvernement qui donne les moyens à son bras armé qu’est l’Agence nationale de Protection civile pour qu’elle renforce ses capacités d’intervention est à saluer. C’est aussi le sens d’anticipation et de responsabilité caractéristique de ce régime qui outille ses structures compétentes à prendre toutes les mesures de prévention et de réponse aux inondations. Pour ceux qui l’ignoraient, le Bénin est bel et bien doté d’un mécanisme de riposte qu’il peut actionner en cas de catastrophes naturelles. La preuve en est cette décision qui renforce l’Agence nationale de protection civile.

 

J. S. B

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here