Police républicaine:Un 2ème recours contre Hounnonkpè et Houndégnon

0
2210

La Cour suprême n’a pas encore fini de gérer les contentieux liés aux grades de Nazaire Hounonnkpè et Louis Philippe Houndégnon. D’après des personnes proches de cette haute juridiction, les juges examinent un autre recours déposé contre les deux officiers de la Police républicaine. Les requérants voudraient que l’Institution judiciaire invalide les grades de Contrôleurs généraux attributs aux deux flics. Ils estiment que ces grades leur avaient été également donnés sans aucun respect des textes en vigueur. Notre source indique que les deux officiers avaient extrapolé le grade de Commissaire divisionnaire, un passage obligatoire pour passer à celui de Contrôleur général de police, d’alors. Et donc, quel que soit le cas de figure, il ne serait pas normal de sauter cette étape de leur vie professionnelle pour se retrouver au grade de Contrôleur général. Le recours en question avait été déposé au même moment que celui qui a valu la perte des étoiles aux deux officiers, la semaine écoulée, selon notre informateur. Et si la Cour accède à cette autre requête, les deux officiers, bien que remplissant aujourd’hui les conditions pour porter de nouveaux grades, pourraient se retrouver en difficulté, le temps de refaire la procédure normale pour être réhabilités. La conséquence directe de ces recours est le bouleversement qui s’annonce au sein de la hiérarchie policière. Il faut rappeler qu’avec la perte du grade d’Inspecteur général déjà, les deux officiers sont d’office concurrencés voire dépassés en grade par des ex gendarmes, aujourd’hui fondus à la Police républicaine. La décision de la Cour suprême étant sans recours, un changement de main à la tête de la police républicaine devrait s’opérer dans les tout prochains jours pour permettre le respect des textes de la République et de la hiérarchie.

AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here