Pour avoir boycotté les évaluations diagnostiques:192 enseignants radiés de la fonction publique

0
2988

Les 192 boycotteurs des évaluations diagnostiques organisées par le gouvernement pour apprécier le niveau des enseignants paient le prix de leur acte. Ils ont été radiés de la fonction publique par le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo par décision n°621/Mestfp/Dc/Sgm/Daf/Sa.

Les enseignants boycotteurs des évaluations diagnostiques des 24 août et 7 septembre 2019 sont virés de la fonction publique. C’est par une décision en date du 24 décembre 2019 que le ministre des Enseignements secondaire, technique et de la formation technique et professionnelle, Mahougnon Kakpo  a pris l’acte de la rupture de contrat de travail administratif avec ces agents contractuels de l’Etat. Cette mesure a été prise conformément aux dispositions des articles 234 et 301 de la loi 015-18 du 1er septembre 2017 portant Statut général de la Fonction publique. Les enseignants contractuels concernés par cette décision sont au nombre de 192. En effet, initiée par le gouvernement en vue d’identifier les faiblesses des enseignants afin d’y apporter des solutions adéquates pour redorer le blason du système éducatif béninois, l’évaluation des connaissances professionnelles avait été perçue par certains enseignants Ace reversés de 2008 comme une stratégie de l’Exécutif de supprimer des emplois. Or, les ministres chargés de la mise en œuvre de cette réforme ont rassuré de la sauvegarde des emplois et situé le cadre dans lequel est organisée l’évaluation diagnostique à maintes occasions. Malheureusement, les assurances du gouvernement n’ont pas émoussé l’ardeur des enseignants frondeurs qui ont choisi délibérément de ne pas se faire évaluer, défiant ainsi l’autorité. Cette dernière, mettant en exécution les menaces de sanction brandies à la veille contre les boycotteurs, les avait suspendus de leurs fonctions avant leur radiation.

 

Odi I. Aïtchédji

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here