Pour éliminer le paludisme du Bénin:Le ministre de la Santé lance la campagne « zéro palu »

0
410

Le gouvernement béninois est toujours déterminé à éliminer le paludisme de son territoire. Dans ce cadre, la campagne « Zéro palu ! Je m’engage » et l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent » ont été lancées mardi 17 novembre 2020 à Cotonou par le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin avec l’appui des partenaires techniques et financiers.

La concrétisation de l’engagement du président Patrice Talon auprès de l’Union africaine et l’accélération des efforts d’élimination du paludisme préoccupent le gouvernement béninois. Avec l’appui de partenaires techniques et financiers, plusieurs actions sont menées. La dernière en date est la campagne « Zéro palu ! Je m’engage » et l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent ». La campagne « Zéro Palu ! Je m’engage », qui fait son petit bonhomme de chemin au Sénégal depuis avril 2014, permettra au Bénin de témoigner de la priorisation de la lutte contre le paludisme par les plus hautes instances de l’Etat béninois et de lancer un appel au secteur privé afin qu’il s’engage à participer de manière pérenne dans la lutte contre le paludisme au niveau national, a déclaré le ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin qui a procédé au lancement officiel. « A ce jour, 15 pays africains ont lancé ce mouvement à l’échelle nationale, dont l’objectif est de ranimer les mouvements de base pour que chacun prenne ses responsabilités dans la lutte pour l’élimination du paludisme », a-t-il poursuivi. De même, a expliqué le ministre, l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent » vise à stimuler l’engagement du secteur privé dans la lutte contre le paludisme en Afrique, venant à l’appui de la campagne « Zéro palu ! Je m’engage » endossée par l’Union africaine en 2018. Au Bénin, cette initiative permettra de sensibiliser les entreprises nationales sur la maladie et les moyens de prévention et de traitement. Afin de faciliter la contribution du secteur privé à la lutte, le ministre a insisté sur la nécessité de créer des mécanismes visant à encourager les partenariats public-privé, essentiels à l’atteinte des objectifs nationaux. Il a ainsi annoncé le lancement d’un Fonds de contrepartie Zéro palu. Ce fonds, sur la base d’une entente de financement à contrepartie égale, sera mis en place pour inspirer l’innovation et financera des interventions ambitieuses de lutte contre le paludisme à travers le territoire national.

 

Serge Adanlao

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here