Home COMMUNIQUES Pour un meilleur accès à l’eau à Covè, Zagnanado et Boukombé :...

Pour un meilleur accès à l’eau à Covè, Zagnanado et Boukombé : Les députés ratifient l’accord de prêt du Fonds koweïtien

0
1116
La loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé, à Cotonou, le 28 janvier 2019, entre la République du Bénin et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (Fkdea), dans le cadre du financement du projet de renforcement des systèmes d’Alimentation en eau potable (Aep) des villes de Boukombé, Covè et Zagnanado a été adoptée à l’unanimité par les députés. Selon le rapport de l’organisation mondiale de la santé (Oms), et de l’Unicef, 30% des populations rurales ont accès à l’eau potable. C’est pourquoi, depuis mai 2017, le gouvernement du président Patrice Talon a mis en place une stratégie nationale d’expansion en eau potable en milieu rural afin que d’ici 2021 la moitié de la population rurale ait accès à l’eau potable, soit 4.000.500 personnes rurales. Le but visé par le gouvernement  en  sollicitant l’accord  des députés, est de soutenir le développement socioéconomique de Boukombé, Covè et Zagnanado à travers l’expansion et le renforcement du système d’alimentation en eau potable existant. Par ailleurs, le projet  vise à assurer la fourniture de l’eau en quantité et en qualité aux populations des trois communes en vue de répondre à la demande croissante en eau potable aux fins d’améliorer leurs conditions sanitaires et sociales. Le gouvernement devrait aussi saisir l’occasion  pour réaliser  de nouveaux branchements particuliers à coût réduit au profit des populations pauvres. L’atteinte des objectifs du projet à terme  c’est  de réaliser d’ici à 2021, le sixième objectif du nouveau Programme mondial de développement rural pour la planète horizon 2015-2030 qui est  de « garantir l’accès de tous à l’eau potable, l’assainissement et assurer une gestion  durable des ressources en eau potable ». Le coût global de  réalisation du projet est d’environ 10 milliards de FCfa. C’est à l’unanimité que les députés ont adopté cette loi 2019-22 portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé, à Cotonou, le 28 janvier 2019, entre la République du Bénin et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (Fkdea), dans le cadre du financement du projet de renforcement des systèmes d’alimentation en eau potable des villes de Boukombé, Covè et Zagnanado. Le gouvernement était représenté par le ministre des Mines et de l’eau, Samou Adambi.

Martial Agoli-Agbo

(Corresp Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here