Home ACTUALITE Première qualification des Ecureuils pour les 8èmes de finale de la Can...

Première qualification des Ecureuils pour les 8èmes de finale de la Can : Exploit historique du Bénin !

0
1459

Dans la dernière affiche du Groupe F, le Bénin s’est contenté d’un nul vierge dans un match totalement dominé par le Cameroun hier mardi 2 juillet 2019 au stade d’Ismailia. Il valide pour la première fois de son histoire son ticket pour le deuxième tour de la Can en qualité de meilleur troisième. On ne retiendra que la qualification.

Qualifiés au coup d’envoi, les Ecureuils débutent leur match avec un bloc bas. Le Cameroun prend rapidement le contrôle des débats. Le danger arrive par les côtés. Eric Maxim Choupo-Mouting prend l’initiative sur une percée solitaire plein axe et décale Collins Fai à droite. Le centre du latéral est repris par Karl Toko au point de pénalty juste au dessus (5è). Ce n’était pas loin. Kundé va s’y mettre aussi mais son centre sera enlevé in extremis par Saturnin Allagbé sur le crâne de Choupo-Mouting au second poteau (10è). Parade décisive du gardien niortais. Repliés dans leur moitié, les Ecureuils n’arrivent pas à sortir les ballons et subissent. Encore Choupo-Mouting qui prend sa chance des vingt mètres à ras de terre. Allagbé sort encore la parade du bout des gants (21è). A la demie-heure, les Ecureuils sortent de leur camp mais manquent d’organisation. Ils se feront dangereux sur coup franc. Stéphane Sessègnon trouve Steve Mounié et Séidou Barazé à la retombée de son coup franc. Le ballon filait au but mais est ralenti par un défenseur camerounais puis stoppé par André Onana sur la ligne (29è). Le Cameroun joue dans un fauteuil et ne sera pas inquiété plus que cela. Toko va cadrer une dernière tête encore maîtrisée par Allagbé (37è). Le Bénin tient sans rien montrer offensivement face à un Cameroun supérieur, ce point qui l’envoie au deuxième tour.

La transversale a tremblé

A la reprise, le sélectionneur du Cameroun, Clarence Seerdorf, lance Clinton Njié. L’attaquant marseillais remplace Collins Fai et va jouer arrière droit. Un choix inattendu. Dans le jeu, la configuration ne change pas. Le Cameroun accentue sa domination et la possession mais n’accélère pas et se crée peu d’occasions. La défense béninoise autour de Khaled Adénon et Olivier Verdon, impeccables, tient le choc. Allagbé va tout de même signer un arrêt plein de sérénité sur un tir tendu de Toko (63è). Les Ecureuils trembleront sur une dernière tête de Yaya Banana qui rebondit sur la transversale (89è). Face à une équipe béninoise qui n’aura pas été dangereuse, les champions en titre se contentent également du point du nul et filent au deuxième tour en terminant deuxièmes. Grâce à sa victoire 2-0 sur la Guinée-Bissau, le Ghana est premier du groupe F.

Une qualification historique

Sans concéder de défaite avec deux nuls vierges d’affilée, les Ecureuils achèvent la phase de groupe avec trois points et une différence de buts nulle. Dans ce nouveau format de la Can, le Bénin est assuré de terminer parmi les quatre meilleurs troisièmes au classement général des groupes. Les Ecureuils disputeront donc les huitièmes de finales. Depuis les juniors à domicile en 2005, aucune sélection béninoise n’a plus franchi le premier d’une compétition officielle de la Confédération africaine de football (Caf). C’est donc une première performance historique.

Géraud Viwami & Epiphane Axel Bognanho

Fiche technique match

Stade : Ismailia Stadium

BéninCameroun: 0-0

Arbitre : Sadok Selmi (Tunisie)

Bénin : Allagbé – Verdon, Adénon, Kiki, Barazé – Mama, Adéoti, Sessègnon – Dossou (Soukou 68è), Djigla (75è), Mounié.

Coach : Michel Dussuyer (France)

Cameroun : Onana – Ngadeu, Banana, Fai (Njié 46è), Oyongo – Kundé, Anguissa, Djoum (Boumal 65è) – Choupo-Mouting, Bahoken, Toko.

Coach : Clarence Seerdorf (Hollande)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here