Première retraite politique:Moele-Bénin prépare ses candidats aux législatives 

0
2116

Le bureau politique national du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) a organisé le samedi 16 mars 2019, sa première retraite politique. Il s’est agit au cours de cette rencontre de rassurer les militants de la détermination du parti à participer au scrutin législatif et de préparer les candidats pour le Parlement.

Le parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) est soucieux de la qualité des députés de la 8èmelégislature. C’est fort de cela qu’elle a organisé une retraite politique à Grand-Popo qui a réuni les candidats de la zone Sud et certains militants du parti. Cette première, qui se tient à moins d’un an après la naissance du parti en juillet 2018, est axée sur le thème « 8èmelégislature : enjeux et défis pour la jeunesse». L’ambition de cette retraite politique de deux jours est de rassurer les militants inquiets depuis le rejet de la déclaration de candidature du parti par la Commission électorale nationale autonome (Céna) de la détermination du parti à participer aux législatives 2019. A en croire la vice-présidente du parti, Léontine Michaï, cette rencontre permettra aussi de doper le moral des militants et leur dire de rester mobilisés pour la suite du combat politique. Plusieurs communications ont été prévues pour permettre aux candidats à ce scrutin de s’informer sur le Parlement. On peut citer entre autres, le rôle d’un Parlement dans une démocratie, les attributions et le fonctionnement de l’institution parlementaire.  Le président du parti, Jacques Ayadji, dans son adresse, a réitéré la volonté du parti de prendre part aux législatives. « Comme je le disais lors de ma conférence de presse, le parti Moele-Bénin reste ouvert à la compétition et fait confiance à la classe politique pour des solutions politiques pouvant aboutir à des élections inclusives», a-t-il souligné. Jacques Ayadji est aussi revenu sur les valeurs à la base de la Constitution du Moele-Bénin et la volonté ardente de ses militants de donner à la politique son vrai sens. Selon lui, il faut changer les habitudes afin que l’argent ne soit plus le seul déterminant qui motive le choix des acteurs politiques à divers niveaux. « Il nous faudra construire un pays qui valorise la personne humaine dans toutes ses dimensions, un pays de justice et de paix où nul n’est au-dessus de la loi, un pays de rayonnement politique, social et économique au plan régional et international », a-t-il lâché. Mais face à cela, la marche vers cet idéal ne sera pas facile. C’est pourquoi, Jacques Ayadji a invité les militants à la sérénité et au courage afin de changer la donne. Cette retraite sera organisée dans les prochains jours à l’intention des militants du centre et de la partie septentrionale du pays.

Armel Nelson Avadémey

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here