Première session criminelle du Tribunal de Cotonou:Mario Mètonou dresse un bilan satisfaisant

0
2137

Le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou a tenu sa première session criminelle du 25 avril au 20 mai 2019. Au terme de cette première expérience qui consacre le principe du double-degré de juridiction en matière criminelle, le Premier responsable du parquet de Cotonou, Mario Mètonou, a fait le bilan. C’est à travers un point de presse tenue hier mardi 21 mai 2019.

Chaque jour de procès était unique au Tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Toutes les formes d’émotions se sont succédé pendant ces 20 jours assez éprouvants pour les 32 accusés qui ont défilé à la barre. De la délivrance pour certains qui ont déjà rejoint les leurs, de l’attente pour d’autres mais aussi de la déchéance pour ceux à qui il est désormais interdit, sauf décision contraire en appel, de jouir des bienfaits de la liberté. Les statistiques à l’arrivée pour cette première session criminelle en disent long. Dix huit condamnations à des peines d’emprisonnement à temps allant de trois à vingt ans, douze condamnations à perpétuité et deux acquittements. Au cours de son intervention, le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou Mario Mètonou a déclaré que le lancement de la session criminelle est la matérialisation de l’évolution du droit traduite à travers les deux lois jumelles quesont la loi modifiant la loi N° 2001-37 du 27 août 2002, portant organisation judiciaire en République du Bénin, et celles modifiant et complétant la loi N° 2012-15 du 18 mars 2013, portant code de procédure pénale en République du Bénin. « En raison de cette évolution, les personnes jugées par le Tribunal statuant en matière criminelle ont désormais le droit d’interjeter appel des décisions rendues contre elles », a-t-il laissé entendre. La première session criminelle est une expérience unique rendue possible grâce à l’action concertée des principaux acteurs de la justice. Au cours de son intervention, le responsable du parquet de Cotonou a exprimé sa gratitude à tous les maillons de la chaîne en commençant par le Garde des sceaux ministre de la Justice et de la législation. « Dès demain, les magistrats du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou se réuniront en assemblée générale pour procéder à une évaluation de la toute première session du tribunal statuant en matière criminelle », a-t-il souligné. La prochaine session est prévue pour se tenir au mois de juillet 2019.

 

Hospice Alladayè

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here