Première session du tribunal statuant en matière criminelle:Les audiences démarrent ce jour

0
1297

Au cours de sa sortie hier, mercredi 24 avril 2019, le Procureur de la République Mario Mètonou a exposé les grands changements induits par la naissance des tribunaux statuant en matière criminelle.

Le premier accusé inscrit au rôle se nomme Isaac Dieudonné Folly. Il planche ce matin dans un dossier d’assassinat et ouvre ainsi le bal de la première session du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou statuant en matière criminelle. Par ailleurs, 18 dossiers seront passés au scanner pendant cette première session qui prend fin le 20 mai. Il s’agit de trois dossiers d’assassinat, deux dossiers de coups mortels, un  dossier de non-dénonciation de crime, deux dossiers de meurtre, cinq dossiers de viol, quatre dossiers de vol à mains armées et un dossier d’avortement suivi de mort. Le Bénin entame, à compter de ce jour, une expérience nouvelle qui consacre le principe du double degré de juridiction en matière criminelle. Au cours de son intervention, le Procureur de la République a fait savoir qu’une nouvelle ère s’ouvre pour la justice béninoise. « Avec cette première session du Tribunal de première instance de première classe de Cotonou statuant en matière criminelle, c’est le rideau qui se ferme sur les cours d’assises. L’ère d’une justice plus efficace s’ouvre parce que plus respectueuse des délais. L’ère d’une justice plus équitable parce que renforcée par les garanties procédurales accordées aux accusés », a-t-il laisse entendre. Qu’est-ce qui  changera véritablement avec les tribunaux statuant en matière criminelle? Le représentant du Ministère public a exposé les grandes nouveautés. « Désormais, les parties peuvent relever appel des jugements rendues en matière criminelle. Le format de la nouvelle session du tribunal statuant en matière criminelle est marqué par la suppression du jury et le maintien de la solennité de l’audience. Le tribunal de la Cour sera composé d’un Président et de quatre assesseurs tous magistrats », a-t-il déclaré.

 

HA

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here