Présentation des vœux du nouvel an:Les efforts du gouvernement reconnus par le Corps diplomatique

0
3043

L’un des grands moments politiques de ce début d’année 2019, restera le discours prononcé par Sandi Sahadi Abdou, Ambassadrice du Niger près le Bénin, et doyenne du corps diplomatique, lors de la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an au chef de l’Etat. La doyenne d’âge du corps diplomatique a impressionné l’assistance par sa lecture de l’actualité internationale et sa revue des grands évènements qui ont marqué l’économie et la diplomatie béninoises en 2018. Lire son discours. 

Excellence Monsieur le Président de la République

Mesdames et Messieurs;

 

Nous avons assisté durant l’année qui vient de s’écouler, à la montée inquiétante dans les pays du Nord du populisme, du nationalisme étroit et des tendances contre le multilatéralisme, qui a jusqu’à présent servi de gouvernance économique au niveau international, sans oublier des sanctions économiques distribuées à tout moment et pour n’importe quel motif par les grandes puissances.

La persistance des conflits au Moyen Orient, avec leurs cortèges de réfugiés de Syrie et du Yémen, ainsi que les tragédies des musulmans Birmans, ont marqué de manière indélébile l’année 2018. Le monde a assisté impuissant à la rupture du processus de paix entre Israéliens et Palestiniens, à la misère et aux actes désespérés.

En Afrique, les attaques des terrorises jihadistes et de la secte maléfique de Boko Haram, ainsi que les enlèvements de paisibles citoyens avec demande de rançon, ont continué de semer la terreur et de fragiliser tous les jours les pays du sahel et les pays riverains du Lac Tchad.

Le problème persistant des migrants n’a cessé de préoccuper la Communauté internationale, notamment l’Europe et les pays africains.

En effet, malgré le refus des pays européens de recevoir les migrants, et malgré les souffrances endurées et le plus souvent la mort au bout, le flux des migrants en direction de l’Europe, à travers la méditerranée transformée en véritable tombeau ouvert, n’a pas cessé, même si on note un certain ralentissement vers la fin de l’année.

J’ajouterai que les calamités naturelles (inondations, typhons, tremblement de terre etc.) ont endeuillé des milliers et des milliers de familles. Ces phénomènes indissociables du changement climatique, nous invitent à mettre en œuvre sans délai, les résultats de la Conférence de Paris sur le climat. C’est le lieu de saluer le gouvernement du Bénin, qui s’active à combattre l’érosion côtière du pays.

A côté de cette multitude d’évènements malheureux, qui ont jalonné l’année 2018, je dois relever dans cette même année, quelques motifs de satisfaction au premier rang desquels, unie amorce de dialogue américano-nord coréen, après quelques gesticulations des uns et des autres.

On peut noter en Afrique, le réchauffement des relations Ethiopie-Erythrée, ainsi que l’accord fragile de paix au Sud Soudan.

L’année 2018 s’est révélée en Afrique une année d’élections présidentielles à haut risque. Fort heureusement, il y a eu très peu d’incidents dans les élections qui se sont déroulées dans une atmosphère relativement apaisée au Libéria, au Zimbabwe, en Angola, au Mali, à Madagascar, en République démocratique du Congo (Rdc).

Après ce bref retour d’horizon de grands évènements sur la scène internationale, on ne peut que se réjouir et se féliciter du dégel américano-nord coréen, en espérant des progrès significatifs dans le maintien de la paix. Nous saluons la détente intervenue dans la Corne de l’Afrique et l’Accord de paix au Sud-Soudan.

A cet égard, nous appelons la Communauté internationale à dégager des moyens conséquents, pour faire face aux besoins énormes des victimes de guerre et des réfugiés du Sud-Soudan.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

S’agissant du G5 Sahel, la Communauté internationale doit accompagner les Etats du groupe G5 dans leur combat contre les forces du mal et participer de manière massive à leur développement économique, seul gage du retrait des populations de la tentation de suivre les marchands d’illusion, que constituent les islamistes.

 

Excellence Monsieur le président de la République;

Mesdames et Messieurs;

 

Dès votre avènement au pouvoir, vous avez placé votre gouvernance sous le sceau des reformes, les reformes politiques, économiques e~ sociales et le Programme d’actions du gouvernement (Pag) a synthétisé et incarné cette vision.

Nous savons tous que les reformes bousculent les habitudes acquises, remettant en cause certains intérêts bien établis et suscitent b1eaucoup de réticences. Fort heureusement, nous constatons que vos reformes avancent et rencontrent très peu d’obstacles. L’année 2018 au Bénin, ai été l’année charnière des réformes et de la mise en œuvre du Pag, car dans votre réponse à mon discours de présentation des vœux de l’année dernière vous disiez je cite: « Année 2018, année d’approfondissement des réformes et du démarrage effectif des grands projets inscrits au Pag, dont la finalité est de donner au Bénin le visage d’un Etat résolument ancré dans la modernité », fin de citation.

Dans cette perspective, vous n’avez ménagé aucun effort, pour la mobilisation des ressources indispensables pour le financement du Pag. Les fruits de votre intense plaidoyer pour le Pag n’ont pas tardé à tomber. C’est ainsi que:

• En France, lors de votre visite en mars 2018, le président Macron a dit je cite «  La France soutient les réformes courageuses du gouvernement Béninois », fin de citation. Ce soutien s’est matérialisé en une enveloppe de trois cent millions d’Euros (300.000.000 Euros) pour vos projets d’infrastructures de base.

• la Suisse, lors de votre visite en mai 2018, vous a réservé quarante sept milliards (47 000 000 000) de Francs Cfa.

•  la Banque Mondiale en mai 2018, a accordé deux cent vingt millions de  Dollars (220 000 000 $), pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable en milieu rural projet Aqua-Vie.

Ces trois montants, ne doivent en aucun cas occulter les contributions des autres partenaires du Bénin. C’est ainsi, qu’en septembre 2018, lors de la rencontre gouvernement et Partenaires techniques et financiers (Ptf), sous la direction du Représentant Résident du Pnud, votre ministre d’Etat en charge du Plan, a indiqué que 3115,6 milliards de Francs Cfa soit 88% de l’enveloppe prévue des 3500 milliards de Francs Cfa, pour toute la durée de votre mandature, ont été déjà mobilisés. C’est une prouesse digne d’éloges pour votre gouvernement et les Partenaires techniques et financiers.

C’est en reconnaissance du caractère sérieux de vos reformes audacieuses, et des résultats que vous avez commencé à engranger dans les secteurs des infrastructures de base (route, santé, éducation, énergie, tourisme, etc.) que le Fmi a retenu votre pays parmi les cinq (05) pays du monde pour la phase pilote de la mise en œuvre des projets pour l’atteinte des Objectifs du développement durable (000) et que l’Agence internationale de notation Standard and Poor’s a gratifié le Bénin de la note B + positionnant votre pays parmi le peloton de tête des pays africains.

Le dernier trimestre de l’année 2018, a fait l’objet d’intenses activités fructueuses du gouvernement sous votre haute et sage direction, pour accélérer et sécuriser le financement de l’économie béninoise.

A) En adoptant le Plan national de développement (Pnd 2018-2025), dont l’objectif est d’atteindre une croissance forte, incluse et durable en prenant en compte les axes prioritaires du Programme d’actions du gouvernement (Pag) et en se basant sur la valorisation des principaux potentiels économiques du Bénin.

 

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

B) En signant le plan cadre des Nations Unies pour l’Assistance au développement du Bénin Pnuad (2019-2023), cadre de référence et fédérateur de toutes les interventions des Agences du Système des Nations Unies au Bénin, selon le Représentant résident du Pnud pour accompagner le gouvernement du Bénin dans sa mise en œuvre du Pag avec des perspectives de rendre opérationnel l’Agenda 2030 des Nations Unies au Bénin pour améliorer les conditions de vie des populations.

En outre, la revue du 18 au 29 octobre 2018 du programme économique et financier triennal appuyé par le Fmi entre les experts de cette Institution et le gouvernement béninois, s’est révélée satisfaisante, et les appréciations élogieuses du Chef de la mission Fmi à l’endroit de l’économie béninoise, sont un témoignage éloquent de la bonne santé de cette dernière.

Mieux que tout autre, Excellence Monsieur le Président de la République, vous connaissez l’apport inestimable du secteur privé dans le développement économique d’un pays.

C’est pourquoi, toujours dans le dernier trimestre 2018, en plus de la création d’un cadre général propre à favoriser les affaires, vous aviez pris votre bâton de pèlerin pour vous rendre en Allemagne à l’invitation de la Chancelière  Merkel au G20 Afrique, où vous avez rappelé les reformes économiques et sociales initiées par votre gouvernement et vous avez saisi cette !, occasion pour inviter les investisseurs allemands au Bénin.

Votre prestation au G20 Afrique vous a val u les félicitations des responsables du Fmi et de la Banque mondiale.

A Oslo (Norvège), là aussi sur invitation du gouvernement norvégien, vous avez brillamment plaidé pour l’accueil des investisseurs norvégiens au Bénin tout en ouvrant un chapitre nouveau dans les relations entre ce pays et le Bénin, par la signature pour la première fois d’un Accord de coopération bilatéral avec ce pays.

Votre visite en Europe du Nord plus précisément en l’Estonie le 13 décembre 2016 a aussi porté ses fruits avec la visite officielle de travail pour la première fois d’un Chef d’Etat Estonien dans un pays africain, visite au cours de laquelle deux (02) documents ont été signés portant sur deux mémorandums d’entente, dont l’un relatif au partenariat stratégique dans le domaine de la e-gouvernance et de la cyber-sécurité et l’autre sur la coopération technique en matière de e-gouvernance au profit des fonctionnaires publics.

Sur le plan diplomatique, vos visites en France, en Suisse, au Vatican, en Chine… etc. ont permis de resserrer vos liens d’amitié 1et de coopération avec vos partenaires. Votre participation aux sommets de l’Union Africaine, de la Francophonie, au Forum 1 pour la coopération entre l’Afrique 1et la Chine (Focac), aux Nat ions Unies et aux organisations sous-régionales et régionales africaines d’intégration, a été une occasion de faire entendre la voix du Bénin et de faire connaître ses préoccupations dans le concert des Nations.

Je noterai deux grandes conférences où le Bénin était attendu avec une attention particulière. Il s’agit de :

– La Conférence internationale sur la circulation des biens culturels et le patrimoine partagé à l’Unesco à Paris où vous avez réaffirmé avec force le droit des pays à la restitution de leur patrimoine culturel pillé.

Nous notons avec plaisir que votre remarquable plaidoyer a commencé à produire des résultats avec la décision courageuse du Président Macron de restituer 26 œuvres d’art ouvrant la possibilité à d’autres pays de suivre la voie ainsi tracée.

Qui mieux que le Bénin dont on connaît la richesse culturelle et les œuvres d’art précieux qui sont hors de son territoire national et sa volonté d’utiliser ce patrimoine pour le développement du tourisme, pouvait porter l’étendard de ce combat?

– La seconde, c’est la conférence internationale sur l’accès aux médicaments et autres produits médicaux de qualité en Afrique francophone, réunissant près de 400 participantes et participants qui ont adopté une déclaration et pris des engagements concrets pour faire progresser l’accès pour toutes et pour tous, et spécialement les plus pauvres. Quelles nouvelles perspectives? tenue au Siège de l’Onu-Sida à Genève.

Votre plaidoyer pour les médicaments de qualité en Afrique, a d’autant plu~ retenu l’attention et a été vivement salué car les participants étaient au courant du démantèlement d’une filière de faux médicaments intervenu au Bénin par votre gouvernement.

Au terme de cette revue des grands évènements qui ont marqué l’économie et la diplomatie béninoises en 2018, nous avons noté avec satisfaction le soutien enthousiaste de tous les partenaires techniques et financiers bilatéraux et multilatéraux représentés au Bénin, à votre gouvernement, qui œuvre sans relâche à la promotion du développement du pays et au bien être des béninois.

Je saisis cette agréable occasion pour vous renouveler et en mon nom propre et au nom de mes collègues notre

disponibilité à accompagner votre gouvernement dans

votre noble combat pour un bénin révélé.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here