Préserver des acquis du Nouveau départ après 2021:La jeunesse Up de la 16ème se mobilise 

0
780
La jeunesse Union progressiste (Up) de la 16ème circonscription électorale se mobilise pour la pérennisation des acquis du Nouveau départ après 2021. Réunie au sein du Cadre de concertation des jeunes de la 16ème circonscription, elle a organisé deux jours de réflexion les 23 et 24 octobre 2020 sur des thématiques liées au rôle et à la place de la jeunesse au sein de l’Up et les initiatives pour impacter positivement la Présidentielle de 2021. Samedi 24 octobre 2020 à Cotonou, les conclusions desdites journées organisées ont été présentées aux membres de la coordination départementale du parti aînés et à l’opinion publique à Cotonou.
« Rôle et obligations des conditions de la jeunesse militante Up » puis « Mobilisation et engagement de la jeunesse Up autour de la Présidentielle de 2021 ». Voilà les deux axes autour desquels ont tourné les thématiques développées par le Cadre de concertation des jeunes Up de la 16ème circonscription électorale au cours de ses journées de réflexion organisées les 23 et 24 octobre 2020 à Cotonou. Au terme des travaux auxquels ont pris part des jeunes de partis de la mouvance présidentielle, des recommandations ont été formulées aux responsables du parti Baobab pour fédérer les énergies pour la sauvegarde des acquis du Nouveau départ. Sur le plan de la gouvernance de l’Etat par exemple, il a été suggéré au bureau politique du parti, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que le modèle de gouvernance instauré depuis 2016 puisse continuer et s’enraciner davantage pour la prochaine mandature présidentielle par le choix d’un candidat qui s’inscrira dans la continuité ; de lutter pour la consolidation des réformes en général et celle du système partisan en particulier pour espérer consolider la cohésion sociale par la construction de grands ensembles au sein desquels, une jeunesse militante est formée et trouve entièrement sa place. Par la voix du coordonateur du Cadre de concertation, Franck Béhanzin, le creuset a également recommandé d’opter pour la poursuite du chantier de reconstitution de l’économie béninoise vers une économie consolidée et inclusive. Il souhaite par ailleurs la formation d’une jeunesse apprenante et entreprenante, l’élaboration d’un programme d’orientation et de suivi des jeunes du parti et la responsabilisation des jeunes. Mais avant tout ceci, le Cadre de concertation promet la mobilisation pour un lendemain meilleur. « Nous voulons continuer d’encourager les jeunes à vérifier leur présence sur la liste électorale car c’est de manière concrète que nous pouvons prendre part aux décisions qui vont venir », a exhorté Olola Vieyra, membre du Cadre de concertation. Les doléances formulées ont été reçues par la coordination départementale du parti. Au nom de celle-ci, l’ex-maire de Cotonou, Isidore Gnonlonfoun, a salué l’initiative de la jeunesse « qui a recensé les acquis du Nouveau départ et conclu qu’il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin pour un Bénin plus prospère ». La séance a été marquée par d’autres interventions qui ont insisté sur le militantisme et surtout la poursuite des réformes entreprises depuis le 6 avril 2016 sous le leadership éclairé du président Patrice Talon.
Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here