Présidentielle de 2021:Des assises nationales pour quoi faire ?

0
1499

Après moult tergiversations, le parti Les « Démocrates » a fini par se conformer à la Charte des partis politiques et obtenir son récépissé portant à 14 le nombre de formations politiques légales au Bénin. Quel impact sur le paysage politique ? Que revendique-t-il dans la perspective de la Présidentielle du 11 avril 2021 ? Comment s’apprête-t-il pour ce scrutin ? Autant de préoccupations abordées sur le plateau spécial organisé par la chaîne de télévision E-Télé sur la Présidentielle de 2021 hier jeudi 17 décembre 2020.

(Les fausses revendications de Yayi et ses alliés politiques pour vicier l’atmosphère électorale)

L’émission spéciale dédiée à la Présidentielle de 2011 organisée par la chaîne de télévision privée E-Télé hier jeudi 17 décembre, a permis de mettre à nu les subterfuges de l’ancien président Yayi Boni pour détourner les regards de l’opinion de la démarche de paix effectuée à son endroit par son successeur. En effet, au cours de sa tournée nationale de reddition de comptes, le président Patrice Talon a formé le souhait de se réconcilier avec son prédécesseur à Parakou. Il a dans ce cadre, mandaté des sages pour la concrétisation du projet. Mais contre toute attente, Yayi Boni a pris le contre-pied de la main tendue du président Patrice Talon. Cela, en revendiquant des assises nationales avant la tenue de la Présidentielle du 11 avril 2021. Or, le chef de l’Etat avait déjà anticipé sur cette question en convoquant le dialogue politique national en octobre 2019. Il a réuni du 10 au 12 octobre 2019, au Palais des congrès de Cotonou, 96 délégués représentant huit (08) partis politiques dont la Force cauris pour un Bénin émergent dont le président d’honneur à l’époque était l’ex-président Yayi Boni. Exigé aujourd’hui des assises nationales ou la restauration de la confiance entre les acteurs politiques amène à se demander pourquoi faire si ce ne sont de fausses revendications pour vicier l’atmosphère électorale. Puisque le dialogue politique national avait évacué la question. En effet, au sortir de ces assises, les délégués avaient formulé dix-huit recommandations que le premier magistrat du pays a rigoureusement mises en œuvre.

 

La Fcbe et Le Mpl se démarquent

 

A l’opposée des Démocrates, le Mouvement populaire pour la libération (Mpl) et la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ne tiennent pas mordicus à un dialogue national. « Nous faisons tout pour que notre duo puisse se présenter à la prochaine Présidentielle et à respecter les lois de la République. Nous sommes dans les démarches actuellement pour avoir les 16 parrains même au-delà pour valider notre candidature », a laissé entendre le Vice-président du Mpl, Saliou Adamou ». Toutefois, il souhaite que le président de la République rencontre les 14 partis politiques en règle avant l’élection présidentielle pour ne plus répéter les événements malheureux d’après les Législatives de 2019. Le 1er secrétaire exécutif national de la Fcbe, Théophile Yarou, pour sa part, a précisé le point de vue du parti. « Même si nous avons des critiques à faire par rapport à la proposition de la Céna sur le parrainage, nous allons nous lancer dans la course pour avoir les parrains. Nous sommes déjà dans les négociations. Nous espérons pouvoir les mobiliser pour participer au scrutin », a fait savoir l’ancien ministre de la Défense nationale de Yayi Boni. Par rapport au dialogue politique, Théophile Yarou a apporté une nuance de taille. « Un dialogue politique ne passe pas forcément par une assise nationale. Le dialogue politique a besoin de la sincérité, que les parties prenantes puissent se faire confiance. Nous avons plus besoin de restaurer la confiance entre les acteurs politiques que de convoquer une assise nationale », a-t-il déclaré. Il propose par exemple que l’Assemblée nationale prenne une loi pour rassurer les acteurs et faire en sorte que l’élection puisse être inclusive et transparente.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here