Présidentielle de 2021:La Fcbe pour le parrainage

0
460

Le Secrétaire exécutif national de la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe),  Paul Hounkpè, n’est pas dans la même dynamique que les partisans de la modification de la loi électorale, notamment le principe de parrainage dans la perspective de la Présidentielle de 2021. Il a affiché sa position hier lundi 14 septembre 2020, dans le magazine « Lundi politique » de la radio nationale.

Paul Hounkpè s’oppose à la révision du Code électoral la loi électorale. Il l’a signifié dans le magazine « Lundi politique » de la radio nationale. Il propose l’expérimentation des textes électoraux pour la prochaine Présidentielle avant une éventuelle correction. En effet, diversement appréciée par la classe politique et les Organisations de la société civile, la réforme du système partisan avait pour objectif d’assainir le paysage politique. D’où le principe de parrainage pour mettre un terme aux candidatures fantaisistes à l’élection présidentielle. Mais contre toute attente, certaines voix s’élèvent à six mois du scrutin présidentiel pour exiger la relecture de la loi électorale. Mais la troisième force politique du Bénin, la Fcbe, parti de l’opposition, estime qu’il faut expérimenter d’abord le système de parrainage avant de penser à l’éventualité de sa correction. « Ce qui est important est de prendre toute la patience qu’il faut, pour expérimenter et voir à l’application les failles avant qu’on aille à un redressement », a conseillé le numéro1 des Cauris. Il a par ailleurs rassuré de la candidature de son parti à la prochaine échéance électorale présidentielle quoique la Fcbe ne soit représentée à l’Assemblée nationale et n’ait que 6 maires sur les 77 que compte le pays.

 

Odi I. Aïtchédji

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here