Présidentielle de 2021:Les membres du Cos-Lépi s’engagent pour la transparence du scrutin

0
833

Les nouveaux membres du Cos-Lépi sont déjà à pied d’œuvre pour jouer convenablement leur rôle partition dans l’actualisation du fichier électoral pou le compte de l’élection présidentielle de 2021. Gilbert Bangana et les siens se disent conscients de la lourde responsabilité qui est la-leur pour le bon déroulement du scrutin. Lire ci-dessous, leurs impressions.

Florentin Tchaou : «…Nous avons élu par consensus

Gilbert Bangana… »

 

« Mes impressions sont bonnes. On a quitté la Cour constitutionnelle après avoir prêté serment. Nous nous sommes dirigés au siège du Cos-Lépi pour les règles d’usage. L’adoption du règlement intérieur et l’élection des membres du bureau. C’est ce qui a été fait. On a révisé l’ancien règlement intérieur qui a été adapté aux conditions nouvelles. A l’issue de nos entretiens, nous avons élu par acclamations et par consensus, notre frère aîné, Gilbert Bangana, au poste de président du Cos-Lépi. Le vice-président est moi-même et au poste de rapporteur, nous avons pris le directeur général de l’Insae, comme d’habitude. Le vendredi 7 août 2020, à 10 heures, nous allons tenir notre première plénière solennelle, pour décider de comment nous allons mettre en place les commissions techniques qui vont s’occuper des travaux ».

 

Gilbert Bangana : « …Aucun Béninois ne sera lésé dans cette mission…»

 

« Evidemment, des sentiments de joie. De joie pour la confiance que nos pairs ont eue à notre égard, nous les députés. De joie aussi, parce que c’est une haute responsabilité que la nation nous confie aujourd’hui. Nous venons de prêter serment. Nous espérons avec le soutien de tous les collègues, avec le soutien du gouvernement, avec le soutien de tous les partis politiques, que nous allons réussir la mission et nous n’allons pas violer le serment. Vous savez, être électeur c’est un droit sacré. Etre électeur, c’est à travers la disposition de chaque citoyen d’une carte d’électeur. Nous avons l’obligation de faire en sorte qu’aucun citoyen ne soit lésé dans cette mission. Donc, je crois que c’est l’essentiel ! Actualiser la liste, c’est de faire sorte que cela soit avec la plus grande transparence ».

 

Sanni Mama «…Tout s’est passé dans la convivialité et la solidarité… »

 

 

« Cela s’est très bien passé. Nous avons élu comme président, le député Gilbert Bangana, le vice-président est notre collègue Florentin Tchaou et puis au poste de rapporteur, nous avons choisi naturellement, le Dg Insae. Nous espérons réussir cette mission républicaine. Cela s’est passé dans la convivialité et dans la solidarité et nous pensons que nous sommes un et nous devons tout faire pour mériter la confiance que nos collègues députés ont placée en nous ».

 

 

 

 

David Gbahoungba : «… Le travail sera irréprochable à la fin de notre mandat…»

 

 

« Je voudrais vous rassurer de notre disponibilité à faire le travail dans les règles de l’art. Le travail se fera dans l’impartialité totale. C’est l’occasion de rassurer tous les citoyens béninois que le travail qui sera fait à la fin de notre mandat sera un travail irréprochable. Nous ferons de notre mieux pour que toutes les demandes qui seront envoyées soient traitées sans recours. Je crois que c’est une responsabilité lourde et nous mesurons bien les tâches qui nous attendent. Il s’agit de l’élection présidentielle… »

 

Nathanaël Sokpoékpé : « … Tous les regards seront

 tournés vers nous…. »

 

« Nous venons de prêter serment et allons agir pour le compte en toute impartialité du peuple béninois et apprêter la liste électorale devant nous conduire aux élections présidentielles. J’ai été désigné par la minorité parlementaire. C’est une grande joie pour moi. Vous savez, c’est le dernier Cos-Lépi et toute la joie est pour moi, d’y participer actuellement. C’est une responsabilité assez lourde, parce que tous les regards seront tournés vers nous, vers notre engagement, vers le serment que nous avons prêté et nous-mêmes, nous devons tenir compte de cela et agir pour que tout le peuple béninois puisse être inscrit au fichier électoral afin de prendre part à l’élection présidentielle d’avril 2021 ».

 

Propos recueillis par Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here