Présidentielle de 2021:Moele-Bénin porte son choix sur Talon (Il ouvre le boulevard aux autres partis politiques)

0
1294

Le parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), a tenu dimanche 9 août 2020 son 2ème Conseil national. A l’issue des travaux, 80% des délégués des 12 départements du parti réunis à Cotonou ont désigné le président Patrice Talon comme leur candidat à l’élection présidentielle de 2021 contre 20% pour le président du Moele-Bénin, Jacques Ayadji.

C’est officiel. Le parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) a son candidat à l’élection présidentielle de 2021. Il a nom Patrice Talon. Il a été désigné à la faveur du 2ème Conseil national organisé autour du thème : « Le Bénin, 60 ans après son indépendance : défis et perspectives ». 80% des participants ont porté leur choix sur l’actuel chef de l’Etat au détriment du président du Moele-Bénin, Jacques Ayadji, qui s’en est sorti avec 20%. A travers la déclaration du bureau directeur de la formation politique lue par le premier porte-parole, il ressort que, seul Patrice Talon peut véritablement mettre le Bénin sur le chemin du développement. Selon le porte-parole du parti, Babatundé Biyao, les militants, au cours des débats ont noté avec beaucoup de fierté et de satisfaction que le folklore longtemps entretenu au plus haut sommet de l’Etat a cédé la place à l’efficacité et au travail bien fait. « Il est loisible à chacun d’entre nous de voir à tous les points du territoire de nombreuses réalisations perceptibles à l’œil nu. Mieux, malgré la floraison des chantiers, les éléphants blancs auxquels nous avons été habitués pendant des années restent aujourd’hui de lointain souvenir. Sans tambour ni tempête, tout le pays est mis en chantier, de partout où les travaux titanesques sont réalisés. Ces prouesses, quoique perceptibles sont à l’actif du président Patrice Talon », a-t-il déclaré. Au dire de ce dernier, en un laps de temps, le chef de l’Etat s’est révélé à la face du monde comme un homme de vision, ambitieux pour son pays. Entre autres points forts qui ont milité pour le choix du Moele-Bénin, on note la dématérialisation et la numérisation effectives des services publics, la construction des milliers de marchés modernes, le bitumage et l’asphaltage des voies et rues dans les villes et la rupture progressive ces quatre dernières années d’avec beaucoup de maux qui freinaient le décollage économique du pays il y a cinq décennies. « Par la voix des délégués, les militants et militantes du Moele-Bénin salue, à sa juste valeur l’œuvre du développement accomplie depuis le 6 avril 2016. Et, nul n’ignore que nos militants et sympathisants, de la base jusqu’au sommet épousent la vision et les actions du président Patrice Talon. Il est donc de notre devoir, Moele-Bénin, de nous battre pour la poursuite des œuvres salvatrices du développement entamées sous l’impulsion du chef de l’Etat. C’est l’engagement pris par l’ensemble des délégués au 2ème Conseil national ordinaire », a conclu Babatundé Biyao.

 

Benjamin N. Douté

 

Le boulevard ouvert aux autres partis politiques

A la suite des mouvements qui, jusque-là, suscitent la candidature du président Patrice Talon pour briguer un second mandat, le premier parti politique a brisé le silence. Il s’agit du Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin). Dimanche 9 août 2020, Jacques Ayadji et les siens réunis en 2ème Conseil national de leur parti, ont porté leur choix sur l’actuel locataire de la Marina. Cette décision judicieuse au regard des performances réalisées depuis avril 2016 par le régime en place ne sera pas sans conséquences. Dans les tout prochains jours, les autres partis politiques de la mouvance présidentielle à savoir l’Union progressiste (Up), le Bloc républicain (Br), l’Union pour le développement du Bénin nouveau (Udbn), le Parti du renouveau démocratique (Prd) , soutenant les actions du président Talon vont sans doute emboîter le pas à Moele-Bénin pour désigner aussi Patrice Talon comme leur candidat. Au fur et à mesure qu’on s’approche d’avril 2021, l’horizon s’éclaircit avec des actes tangibles posés par les acteurs politiques en vue de la tenue effective de l’élection présidentielle. Vivement d’autres Conseils nationaux de partis politiques pour acter la perpétuation des actions salvatrices de développement du Bénin.

 

Abdourhamane Touré

 

Déclaration solennelle de désignation du candidat du parti Moele-Bénin

 

Ce dimanche 9 août 2020, notre parti, le Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin, Moele-Bénin, a écrit avec beaucoup de bonheur une nouvelle page de son histoire. Nous avons vécu, dans le respect strict des mesures barrières contre la Covid-19, un double événement : la célébration de l’an 2 du parti, créé, faut-il le rappeler, le 28 juillet 2018 à Awaya dans le département des Collines et les assises du 2ème Conseil National Ordinaire, l’organe le plus important du parti après le Congrès.

A l’occasion, les délégués venus de nos 12 départements et des 77 communes du Bénin ont mené de riches réflexions autour du thème central de ce 2ème conseil national ordinaire intitulé « Le Bénin 60 ans après son indépendance : Défis et perspectives ».  Et au regard du parcours de notre pays, depuis son accession à la souveraineté nationale et internationale jusqu’à nos jours, ils ont relevé la rupture progressive, ces quatre dernières années, d’avec beaucoup de maux qui freinent le décollage économique du Bénin.

En effet au cours de nos débats, nous avons noté avec beaucoup de fierté et de satisfaction que le folklore, longtemps entretenu au plus haut sommet de l’Etat, a cédé la place à l’efficacité et au travail bien fait. Et il est loisible à chacun d’entre nous de voir à tous les points du  territoire, les nombreuses réalisations perceptibles à l’œil nu.  Mieux, malgré la floraison des chantiers, les éléphants blancs auxquels nous avons été habitués pendant des années, restent aujourd’hui de lointains souvenirs.

Sans tambour ni trompette, tout le pays est mis en chantier. De partout, des travaux titanesques sont  réalisés. Bien évidemment, il faut rendre à César ce qui est à César : ces prouesses et avancées quoique perfectibles sont à l’actif du Président Patrice Talon. Car en un laps de temps, il s’est révélé à la face du monde  comme un homme de vision, ambitieux pour son pays.

En moins de cinq ans, des milliers de kilomètres de routes ont été bitumés et beaucoup d’autres en cours d’aménagement et de bitumage.

En moins de cinq ans, des centaines de kilomètres de rues dans nos villes ont été asphaltés et d’autres en cours.

En moins de cinq ans, des dizaines de marchés modernes sont en cours de construction.

En moins de cinq ans, le climat des affaires a été nettement amélioré.

En moins de cinq ans, l’autorité de l’Etat a été restaurée.

En moins de cinq ans, les concours frauduleux n’ont plus droit de cité.

En moins de cinq ans, la dématérialisation et la numérisation des services publics sont effectifs.

En moins de cinq ans, l’alimentation en eau potable de plusieurs villes et villages du Bénin s’est nettement améliorée.

De même, la disponibilité en énergie électrique s’est drastiquement améliorée.

Les travaux de constructions des stations de traitement de boue sont en cours à Parakou, Abomey-calavi et Sèmè-podji.

Aussi le projet de collecte et d’assainissement des eaux pluviales à Cotonou et dans plusieurs agglomérations est en phase d’exécution sur le terrain.

Ces nombreuses réalisations, dont la liste n’est pas exhaustive, sont non seulement le fruit de réformes ardues mais aussi de l’engagement et de la détermination du Chef de l’Etat à inscrire le nom de son pays sur la liste des nations prospères.  D’ailleurs par la voix de leurs délégués, les militantes et militants du parti Moele-Bénin saluent, à sa juste valeur, l’œuvre de développement accomplie depuis le 6 avril 2016.  Et nul n’ignore que nos militants et sympathisants, de la base au sommet, épousent entièrement et totalement la vision et les actions du Président Patrice Talon.

Il est donc de notre devoir, au parti Moele-Bénin, de nous battre pour la bonne poursuite des œuvres salvatrices de développement entamées sous l’impulsion du Président Patrice Talon.  C’est l’engagement pris par l’ensemble des délégués au 2ème Conseil National Ordinaire. Pour ce faire, le choix solennel et officiel, pour la candidature du parti Moele-Bénin à l’élection présidentielle de 2021, a été porté sur la personne de Monsieur Patrice Athanase Guillaume Talon à hauteur de 80% des Participants contre 20% pour Monsieur Jacques Ayadji.

C’est une décision historique, porteuse d’engagements et d’espoirs. C’est pourquoi, dès cet instant, nous lançons un vibrant appel patriotique à toutes les forces politiques et citoyennes à nous rejoindre pour qu’ensemble, nous gagnions la bataille du développement de notre beau pays, le Bénin. Ayons toujours à l’esprit que demain, se prépare aujourd’hui.

 

Le Conseil national a instruit le Bureau directeur pour aller annoncer officiellement le choix du Parti à Monsieur Patrice Talon.

 

 

Fait à Cotonou, le 09 août 2020

 

 

Le Conseil national

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here