Présidentielle du 11 avril:Le Synode biennal de l’Epmb appelle à la paix

0
523

Le premier Synode biennal de l’Eglise protestante méthodiste (Epmb) qui a démarré le 22 février a connu son épilogue le 28 février. A l’issue des travaux qui se sont déroulés dans la région synodale de Houlènou-Ekpè, sous le thème : « La mission de partout vers partout : mieux connaître mon Eglise pour mieux la servir », une lettre a été rendue publique. Dans ladite lettre et en prélude à la Présidentielle du 11 avril, « l’Epmb et le Coneb exhortent les uns et les autres à éviter les écarts de langage en restant courtois, à préserver la paix en évitant tout acte qui n’est pas de nature à rassembler ». Lire ci-dessous, la lettre.

Lettre du Synode biennal

L’Eglise protestante méthodiste du Bénin (Epmb) a tenu son Synode biennal, du 22 au 28 février 2021 dans la région synodale de Houlènou-Ekpè, sous le thème : « la mission de partout vers partout : mieux connaître mon Eglise pour mieux la servir » inspiré des textes de Esaïe 61 : 1-3 ; Actes 13 : 1-12 ; I Timothée 6 : 17-21 ; Matthieu 28 : 16-20.

Conformément aux statuts et règlement intérieur de l’Eglise, ce premier Synode biennal s’est déroulé en deux sessions : la session pastorale au temple « Cité de paix » d’Aguégué Zounmè et la session plénière au temple « Grâce Divine » d’Ekpè. Au cours du Synode Biennal, les participants ont opiné sur plusieurs sujets majeurs d’ordre religieux et sociopolitique.

1. D’abord au plan religieux, le président de l’Eglise, Son Eminence Rév. Dr. kponjesu Amos Hounsa, a fait noter l’état des avancées et des réformes au sein de l’Eglise réconciliée et réunifiée avec un accent particulier sur la vie spirituelle, l’évangélisation et la mission, comme piliers de développement de la communauté chrétienne. Dans cet ordre d’idée, l’Epmb, première Eglise implantée sur le sol béninois depuis le 6 mars 1843 aura, en mars 2023, 180 ans d’existence. Cet anniversaire sera célébré du 20 février au 06 mars 2023 au cours du 2ème Synode biennal dans la Région Synodale de Cotonou Akpakpa. Les différents organes sont déjà à pied-œuvre pour que cela soit une réussite parfaite, à la gloire de Dieu, le Père.

2. Ensuite, le Synode s’est penché sur le climat sociopolitique de notre pays, le Bénin. Les pasteurs et les délégués mesurent, à sa juste valeur, les efforts du gouvernement pour le développement, l’investissement et le mieux-être des populations à travers les mesures sociales de plus en plus prioritaires pour le Président de la République et son Gouvernement.  Le Synode encourage ces efforts inlassables du gouvernement dans le cadre de la renaissance de notre pays et salue le pragmatisme et le leadership éclairé du Président de la République pour la mise en œuvre des grands projets visant la disponibilité et l’accessibilité à l’eau potable, l’éclairage, les infrastructures routières, économiques et sanitaires, etc.

Le Synode biennal souhaite tout de même que le volet des aspirants soit revisité et amélioré pour encourager davantage les jeunes qui nourrissent l’ambition de faire carrière dans l’enseignement. Car l’éducation est la base de tout développement.

3. Enfin, quant au scrutin du 11 avril 2021, le Synode biennal de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin, appelle à la paix.

 Par le biais de son président, son Eminence Rév. Dr. Kponjesu Amos Hounsa et en nous fondant sur Jer.29.7 « Cherchez la paix de la ville qui vous abrite, et priez l’Eternel en sa faveur, parce que votre bonheur dépend du sien », l’Epmb et le Coneb appelle à la paix toutes les parties prenantes de la vie socio-politique de notre pays, le Bénin. En effet, l’Epmb et le Coneb conscients de l’esprit de convivialité et de paix qui caractérise le peuple béninois depuis l’historique Conférence des Forces vives de la nation de février 1990, et au regard des résultats du dialogue politique d’octobre 2019, tiennent d’abord à féliciter le peuple béninois et le gouvernement en particulier pour l’organisation à bonne date de l’élection présidentielle qui aura lieu, le 11 avril 2021. Nous félicitons toutes les institutions républicaines, impliquées dans le processus en cours, qui jouent convenablement leur rôle pour une élection inclusive. Ainsi nous en appelons à la paix, la paix et rien que la paix.

Des contradictions et divergences d’opinion s’expriment, se développent et tout cela dénote bien de la vitalité de notre démocratie. C’est une bonne chose ! Nous devons nous en féliciter car c’est un signe de la pluralité de pensés, de liberté d’opinion et d’expression démocratique. Que tout se déroule dans la paix, pour la paix et le développement holistique durable de notre pays.

 De façon pratique, l’Epmb et le Coneb exhortent les uns et les autres à éviter les écarts de langage en restant courtois, à préserver la paix en évitant tout acte qui n’est pas de nature à rassembler. A cet effet, la parole de Dieu nous dit : « Heureux ceux qui procurent la paix car ils seront appelés fils de Dieu ». Mat 5.9.

Pour finir, nous invitons chaque Béninois en âge de voter à s’acquitter librement et en toute quiétude de ses droits et devoirs de citoyen en votant en temps opportun. La paix, oui, et rien que la paix. 

L’Epmb tient à saluer l’attitude d’écoute du gouvernement béninois et surtout la présence d’une délégation représentant le chef de l’Etat, Sem Patrice Talon, à ses côtés pour ce premier synode biennal.

Sur une note de satisfaction générale, le Synode a été bouclé le dimanche 28 février 2021, par un culte solennel avec la consécration de 7 Pasteurs.

Que Dieu bénisse son Eglise !

Que Dieu bénisse le Bénin et l’Afrique !

 

Fait à Ekpè, le 28 février 2021

 

 Pour le Synode biennal,

 

         Le Président,

        Son Eminence Rév. Dr Kponjesu Amos Hounsa

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here