Home ACTUALITE Elections Prétendues élections primaires au Prd dans la 15ème circonscription:L’arbitrage de Houngbédji attendu

Prétendues élections primaires au Prd dans la 15ème circonscription:L’arbitrage de Houngbédji attendu

0
669

(Des militants crient à la manipulation)

 Il n’y a pas eu d’élections primaires au niveau de la section Parti du renouveau démocratique (Prd) de la 15ème circonscription électorale. Scandalisés par l’information du choix des têtes de liste dans la presse, les jeunes, les conseillers locaux et les militants ont dénoncé hier, lundi 25 février 2018, la manipulation en cours d’orchestration. Ils appellent le président Adrien Houngbédji au secours.

Pas d’élections primaires dans la section Prd de la 15ème circonscription électorale. Les vendeurs d’illusion veulent tromper le Bureau exécutif national du Parti du renouveau démocratique, mais le président Adrien Houngbédji ne se laissera pas duper. En effet, un simulacre d’élection qui serait initié par le Bureau exécutif national du Parti aurait permis de désigner ceux qui conduiront la liste Prd aux prochaines législatives. S’inscrivant en faux contre l’information distillée dans la presse, un groupe de jeunes, de conseillers locaux et de militants du Partia rendu publique une déclaration. Ces derniers disent ne pas se retrouver dans ces prétendues primaires. « A aucun moment, il n’y a eu de primaires Prd dans la 15ème circonscription», renseigne le communiqué. Les contestataires s’interrogent sur le lieu et la date de la tenue de ces élections qui auraient permis de désigner les titulaires et les suppléants dans les six premiers arrondissements de Cotonou. « Où se sont déroulées ces élections et quel leader politique du Bureau exécutif national supervisé les travaux » ?, peut-on lire dans la déclaration. Pour les frondeurs, il s’agit ni plus ni moins d’une « mascarade » ourdie par une frange de militants assoiffés de pouvoir. Face à la situation, les protestataires s’en remettent au président Adrien Houngbédji. Ils souhaitent l’arbitrage du président du parti arc-en-ciel, le seul à même de siffler la fin de la récréation. Pour rappel, les élections primaires au niveau du Prd ne se déroulent jamais sans la présence d’au moins un membre du Bureau exécutif national (Ben). Dans le cas d’espèce, aucun membre du Ben n’était de la partie. Le maire de Sèmè-Podji qui conduit beaucoup d’opérations politiques en qualité de mandataire du président Houngbédji était absent. Au vu de tout cela, Maître Adrien Houngbédji doit prendre ses responsabilités en faisant un arbitrage qui tient compte des réelles aspirations des militants à la base.

 AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here