Prise d’assaut des rues asphaltées de Cotonou pour diverses activités:La Police municipale dégage les occupants illégaux

0
1105

L’incivisme des populations d’Akpakpa et autres villes de Cotonou qui transforme les trottoirs des rues en plein asphaltage en marchés ne saurait durer longtemps. La Police municipale sous la houlette de son directeur, Calixte Nahum, a procédé au déguerpissement des occupants illégaux le weekend écoulé.   

Les trottoirs des rues asphaltées de Cotonou sont désormais libres de toute occupation. Le weekend écoulé, la Police municipale a démarré une opération de libération de ces infrastructures en construction grâce au projet Asphaltage. Vendredi 14 août 2020, l’institution chargée d’assurer l’ordre dans la métropole économique au Bénin était à l’assaut des occupants illégaux. Accompagné de ses éléments, le directeur de la Police municipale, Calixte Nahum, n’a rien laissé sur son passage. A Kpondéhou, Sènadé et Avotrou, les artères transformées en plateformes commerciales de vente de divers produits tels que l’essence de la contrebande, en bars, voire même en ateliers de vulcanisation ont été dégagés. Les objets retrouvés sur le terrain au cours de l’opération ont été emportés par les policiers municipaux qui ont fait la ronde avec des véhicules de fonction. L’opération fait suite à l’avertissement donné par la Police municipale et à la sensibilisation du ministre José Tonato. S’agissant de la sensibilisation, le Ministère du cadre de vie et du développement durable a réalisé des visuels avec des messages. Malgré la diffusion desdits messages sur les réseaux sociaux courant semaine écoulée, les occupants illégaux n’ont pas daigné libérer les trottoirs. Force devant rester à la loi, la Police municipale a donc démarré l’opération de déguerpissement qui sera sans répit car il est hors de question que les infrastructures réalisées à grands frais pour embellir la ville soient détournées de leurs objectifs premiers. L’acte doit se poursuivre avec au besoin l’appui de la Police républicaine pour donner à Cotonou, son attrait de métropole économique.

 

Abdourhamane Touré

Le ministre Tonato sensibilise

Le ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Didier Tonato, sensibilise contre la résurgence de l’occupation du domaine public en l’occurrence les rues asphaltées. C’est à travers des visuels postés sur sa page Facebook et relayés par de nombreux internautes, que l’autorité ministérielle mène virtuellement cette sensibilisation.

« N’occupons pas les trottoirs, préservons notre bien commun » ; « Décourageons ce geste, soyons utiles » ; « Ne faisons plus ça, cela ne nous honore pas » ; « Défendons notre droit de jouir d’un cadre sain et agréable à vivre » ; « Les trottoirs, c’est pour les piétons, pas pour les étalages ». Voilà entre autres, les messages de sensibilisation avec une croix rouge qui accompagnent les visuels réalisés par le Ministère du cadre de vie et du développement durable en guerre contre l’incivisme de la population de Cotonou qui prend d’assaut le domaine public notamment les rues asphaltées pour vaquer à leurs activités génératrices de revenus. En dehors de ces images, l’autorité ministérielle, a aussi adopté une autre approche de sensibilisation. Il s’agit de la publication d’autres images qui promeuvent cette fois-ci des trottoirs propres, non occupés et accompagnés d’une croix de couleur verte. Au bas de ces visuels, transparaissent des messages tels que : « Gardez le trottoir bien propre, c’est notre devoir », « Un trottoir bien aménagé rend un bon visage de la ville », « Un trottoir sans étalage doit être notre combat commun ». José Didier Tonato ainsi invite ses compatriotes à adopter le bon geste afin de valoriser les efforts d’amélioration du cadre de vie à savoir, l’aménagement et l’assainissement urbains, la sécurité dans la mobilité urbaine, l’esthétique du paysage urbain, le plaisir responsable de vivre dans une cité bien tenue, etc. du gouvernement.

 

Bour-Han (Stag)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here