Procès Icc-Services:Des banquiers à la barre, Marcellin Zannou attendu ce jour

0
1820

Les déballages se poursuivent toujours à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) à Porto-Novo. Hier mardi 8 janvier, des responsables de banques ont été écoutés. Marcellin Zannou est attendu ce jour comme sachant. Nicaise Fagnon est annoncé  pour le lundi.

Au cours de la 13ème journée hier, la Cour a évoqué le blanchiment de capitaux. Elle a cherché à vérifier la rentabilité de certaines activités évoquées par les promoteurs de Icc-Services,  notamment la manière dont la structure se prenait pour payer les déposants à 160% de taux annuel. A cet effet, elle a invité à la barre des techniciens en Sciences agro pastorales et des responsables des banques dans lesquelles l’accusé Emile Tégbénou faisait des transactions financières. De l’audition de Richard Lokossou, vétérinaire à la retraite, Marius Sodjinou, ingénieur agricole, Directeur adjoint de la programmation et de la prospective au Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, il apparaît, contrairement à ce qu’ont déposé les responsables de Icc-Services que les investissements dans l’agro-pastorale ne peuvent permettre ce niveau de rentabilité qui puisse satisfaire 160% de taux annuel de paiement aux déposants. De l’audition des responsables des banques, la Cour a cherché à comprendre si la loi sur le blanchiment de capitaux était respectée. A ce niveau, Thierry Méhouénou, directeur d’agence Boa de Porto-Novo, entre 2008 et 2009, a dit n’être pas au courant des instructions de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) et de la loi sur le blanchiment des capitaux.

 

Quant à Armelle Hodonou, chef d’Agence Société générale Porto-Novo de 2009 à 2011, elle a déclaré à la Cour que sa banque avait alerté la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) sur les opérations douteuses de Emile Tégbénou. Des opérations s’élevant jusqu’à 100 millions de francs Cfa au moment où la loi ne permettait que 50 millions de Fcfa. Les débats ont été suspendus et reprendront ce mercredi 09 janvier 2018 à 9h. Marcellin Zannou, colonel des Douanes à la retraite et dignitaire de l’Eglise du christianisme céleste est annoncé comme sachant. Le lundi 14 janvier 2019, Nicaise Fagnon est attendu aussi à la barre.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here