Prochaines échéances électorales:La Céna expose les dispositions du parrainage et du financement aux partis politiques

0
608

Les partis politiques ont désormais une idée claire de comment se feront le parrainage à la prochaine élection présidentielle et le financement public des formations politiques. A la faveur d’une rencontre organisée mardi 29 septembre 2020, les dispositions ont été exposées par la Commission électorale nationale autonome (Céna).

Comment les dispositions du parrainage seront-elles appliquées lors de l’élection présidentielle de 2020 ? Comment se fera le financement des partis politiques? Les réponses à ces questions étaient au centre d’une séance d’échanges entre la Commission électorale nationale autonome (Céna)  et les partis politiques au siège de l’institution à Cotonou,  mardi 29 septembre 2020. Les représentants des partis politiques Up, Br, Prd, Per, Fcbd, Fcbe, Udbn, Dud, Moele-Bénin et Mpl étaient présents à cette séance dirigée par Emmanuel Tiando, président de la Céna. Selon ce dernier, la Céna « ne vote pas les lois et ne les interprète pas ». Mais les applique selon son « interprétation ». Il revient aux représentants des partis politiques d’intenter les recours auprès de la Cour constitutionnelle ou de la Cour suprême. Ainsi, on retiendra de l’exposé du Commissaire Boucary Abou Adam Soulé, que la Céna garantira l’anonymat du parrainage et ne publiera pas la liste des députés et maires ayant parrainé un candidat. Chaque duo, candidat à l’élection devra recueillir le parrainage de 16 députés et/ou maires. Ce parrainage se fera donc par un formulaire nominatif distribué  aux 77 maires et 83 députés. Par contre, ne seront éligibles au financement public que les partis politiques ayant un siège national et des locaux par département, tenant une comptabilité régulière déposée à la Cour suprême. Selon les dispositions de la loi, 1,5 milliard de francs Cfa sera répartis aux partis politiques au titre de 2020 et ce, au prorata de 40% des députés et 60 % des élus communaux  obtenus au titre des législatives de 2019 et des Communales de 2020. Beaucoup d’objections et des questions d’interprétation ont été soulevées. Le président de la Céna a promis transmettre celles-ci aux autorités compétentes afin qu’elles soient définitivement tranchées. Plusieurs ateliers sont aussi prévus par la Céna à l’endroit de toute la classe politique afin d’éclairer leurs lanternes.

 

Wilfrid Noubadan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here