Prochaines législatives:La Haac rappelle aux organes leurs devoirs

0
3263

A quelques heures du lancement de la campagne électorale pour les législatives du 28 avril 2019, la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac) a invité les organes de presse au professionnalisme. C’était le jeudi 11 avril 2019 lors de la rencontre tenue entre le président Adam Boni Tessi et les responsables d’organes de presse. Lire la déclaration ci-dessous.

Déclaration de presse du président de la Haac a l’ouverture de la campagne médiatique des élections législatives du 28 avril 2019

Mesdames et Messieurs les responsables des Associations professionnelles des médias

Mesdames et Messieurs les animateurs de la presse béninoise ;

Chers compatriotes ;

Mesdames et Messieurs.

Pour la quatrième fois au cours de la présente mandature, la cinquième, la Haac est appelée à jouer le rôle de régulateur des médias.

Il ne s’agit pas, en effet, de vérifier des cahiers de charges, ni de l’examen des plaintes des individus ou autres consommateurs contre tel ou tel journaliste ou média.

Cette fois-ci, comme les trois dernières fois, c’est la crédibilité de l’ensemble des médias et de la Haac qui est en jeu.

Il s’agit, en effet, de réguler de façon professionnelle la campagne médiatique des élections législatives.

Certes, parmi vous, il y a des doyens qui ont déjà cette expérience, mais « la répétition est pédagogique », dit-on, et les expériences des uns seront un ferment pour les nouveaux venus dans le milieu et qui n’en sont qu’à leurs premières armes.

Mesdames et Messieurs,

Le vendredi, 12 avril 2019 à 00 heure, soit dans quelques heures débute officiellement la campagne médiatique pour les élections législatives du 28 avril 2019. Elle prendra fin le 26 avril 2019 à minuit conformément aux règles éditées par la Commission Electorale Nationale Autonome (Céna).

Nous savons désormais que seul deux partis politiques prendront part à la compétition : l’Union progressiste et le Bloc républicain.

Les partisans de tout bord politique, les électeurs et tous les citoyens, soucieux de l’enracinement du processus démocratique amorcé dans notre pays depuis l’historique Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990, resteront toute ouïe et toute oreille aux propos qui seront tenus ces deux semaines à venir par les deux partis concurrents dans cette compétition électorale originale à plus d’un titre.

En effet, au lieu de chapelles aux idéologies floues et non identifiables, nous assisterons enfin, a priori, à un combat sans merci entre deux tendances idéologiques qui s’efforcent de s’arracher les suffrages des lecteurs en ce tour unique du dimanche 28 avril 2019.

Peut-être, enfin, réellement deux formations politiques affirmeront-elles clairement leurs différences idéologiques et s’affronteront-elles loyalement ; certes avec hargne et passion, mais toujours dans un esprit patriotique à la hauteur de leur passion de servir le peuple qui les aura élu.

Le rôle des médias est de rendre audibles tous les messages des candidats et celui de la Haac, de veiller à ce que tout se passe scrupuleusement selon les textes ci-après que vous connaissez particulièrement bien :

– le code de déontologie de la presse au Bénin ;

– les conventions par les organes audiovisuels ;

– la loi portant libéralisation de l’espace audiovisuel au Bénin ;

– le code de l’information et de la communication au Bénin ;

– la loi organique sur la Haac ;

– le code électoral béninois ;

– a Charte des partis.

Tous ces textes vous les connaissez, en effet, très bien.

Toutefois, la Haac, dans son souci de mettre à votre disposition des outils pratiques pour votre travail quotidien en cette période exceptionnelle à sortir deux décisions : la première porte sur la réglementation de l’accès aux médias publics pendant la campagne médiatique pour les élections législatives du 28 avril 2019 ; la seconde, quant à elle, est axée sur la réglementation de l’accès aux médias de secteur privé.

Voilà deux précieux outils de travail pratique que la Haac met à votre disposition pour un travail qui se veut véritablement professionnel.

C’est, en vérité, la synthèse des articles essentiels des textes que je viens de citer plus haut.

Chaque Directeur ou promoteur des médias les connaît et il lui appartient de les faire connaître parfaitement à tous les journalistes, animateurs de médias commis à la couverture médiatique.

La Haac, en ce qui la concerne, a pris toutes les décisions idoines pour un suivi méthodique de tous les médias où qu’ils se trouvent et d’où ils émettent.

C’est en application de diverses dispositions ; que je viens de rappeler, que la Haac a déjà pris ses responsabilités.

En effet, elle a organisé des tournées de prise de contact et des séances de travail avec les principaux acteurs des médias et les hommes politiques. Elle a également organisé des séances de vulgarisation des décisions relatives à la campagne médiatique sur toute l’étendue du territoire national.

Elle a, en outre, pris des dispositions techniques pour le suivi des émissions. A ce titre, elle a recruté plusieurs correspondants régionaux et analyste occasionnels spécialement formés pour la circonstance, sans compter que des antennes régionales étaient déjà opérationnelles à Parakou, Natitingou, Abomey et Lokossa.

Il est loisible à tout citoyen de contacter lesdites antennes en cas de dérapage constatés ou de recherches d’informations éventuelles.

Par ailleurs, tout citoyen peut contacter aussi les services centraux de la Haac pour signaler tout dérapage provenant des organes de presse au numéro vert 21 31 77 67.

Mesdames et Messieurs,

Nous avons le devoir de conduire la campagne médiatique des élections législatives du 28 avril 2019 avec responsabilité et professionnalisme. Aussi, voudrais-je insister, pour conclure, sur la nécessité pour tous les acteurs impliqués dans ce processus de jouer pleinement leur rôle, chacun en ce qui le concerne.

Vive la démocratie !

Vive la presse au service de la démocratie et de la presse !

Vive le Bénin !

Je vous remercie.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here