Promotion de la culture dans la vallée de l’Ouémé:Le roi Signon distingue l’artiste Marie-Cécile Lavinon

0
4379

L’espace culturel du motel pépé 1er qui a servi de cadre à la cérémonie de distinction et d’hommage au profit de l’artiste Marie-Cécile Lavinon qui promeut le rythme traditionnel Adjogan dans la vallée de l’Ouémé depuis plusieurs années. L’initiateur de cette manifestation, sa Majesté Signon, a gagné le pari de l’organisation avec le soutien de Apollinaire Fayihoun et d’autres férus de la culture dans la vallée de l’Ouémé.

Le roi Signon, roi central de la vallée de l’Ouémé honore sa promesse de célébrer certains artistes de la région Wémè. Convaincu qu’il ne sert à rien de rendre hommage aux artistes à titre posthume, il a préféré rendre un hommage vibrant aux artistes de la vallée de l’Ouémé, en commençant par le chantre culturel du rythme Adjogan, Marie-Cécile Lavinon. « Nous n’avons pas d’autres richesses que notre culture. Et, nous devons revaloriser cette culture. Marie-Cécile Lavinon est une mémoire de la chanson dans la vallée de l’Ouémé. Elle est une valeur de la région Wémè. Elle est une discothèque de la musique traditionnelle. J’ai donc décidé de la rendre immortelle. Je n’ai pas voulu la laisser partir avant de la célébrer. C’est pourquoi, j’ai initié cette activité honorifique pour rendre hommage à certains artistes de leur vivant. C’est dans cette optique que j’ai pris cet engagement spécial de rendre hommage à Alôgninkin, son nom d’artiste, pour qu’après sa mort, l’on puisse dire qu’elle est déjà célébrée de son vivant. Vu son âge, je lui souhaite encore beaucoup de santé et de longévité », a déclaré le roi Signon, Oba Adékilouma, parrain de l’événement. Pour l’initiateur, la reine de Adjogan, Marie-Cécile Lavinon ne sera pas la seule artiste qui sera honorée. « Après cette dame que j’appelle affectueusement maman, ce sera le tour d’autres artistes qui bénéficieront des mêmes honneurs. C’est une initiative que j’ai prise. Je vais donc la respecter », a-t-il ajouté.

Très ému de la voir honorer, le président d’honneur de la manifestation, Apollinaire Fayihoun, a exprimé ses sentiments de joie et a promis au roi Signon d’accompagner les autres événements à venir. « Les mots me manquent pour exprimer ma gratitude à sa Majesté roi Signon pour l’acte posé. Il m’a rendu hommage. Il m’a célébrée de mon vivant. Quoi de plus beau. C’est pourquoi, je prie Dieu pour qu’il lui accorde longue vie au trône. Que le Père céleste lui accorde aussi beaucoup de santé comme il me l’a souhaité aussi. Un seul mot pour lui : Merci », a déclaré le récipiendaire, Alôgninkin, de son vrai nom, Marie-Cécile Lavinon. L’artiste Lavinon Jean de Capistran, le fils aîné du récipiendaire n’a pas manqué de saluer l’initiative. « Mes impressions sont celles de fierté et de reconnaissance envers le roi Signon. Je profite de l’occasion pour lancer un appel à tous ceux qui ont les moyens de faire la même chose, car qui donne aux pauvres, prête à Dieu. On n’a pas besoin d’être millionnaire avant de le faire. L’acte que le roi Signon vient de poser est un signal fort. Célébrer un artiste de son vivant dans le pays Wémè, c’est du jamais vu. Que Dieu le lui rende au centuple et ouvre la voie pour d’autres dans cette même lancée », a-t-il déclaré.

 

Source extérieure

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here